BFM Business

Récupérer sa voiture à la fourrière est un peu plus compliqué depuis le 1er décembre

Depuis le 1er décembre, il faut désormais présenter un permis de conduire valide et le certificat d'assurances du véhicule pour pouvoir récupérer sa voiture à la fourrière.

Depuis le 1er décembre, il faut désormais présenter un permis de conduire valide et le certificat d'assurances du véhicule pour pouvoir récupérer sa voiture à la fourrière. - Jean-Philippe Ksiazek - AFP

Pour lutter contre le défaut d’assurance et la conduite sans permis, une nouvelle mesure est entrée en vigueur le 1er décembre. Pour récupérer sa voiture à la fourrière, il faudra désormais présenter un permis de conduire valide et surtout le certificat d’assurance du véhicule.

Récupérer sa voiture à la fourrière demande depuis le 1er décembre d’apporter deux documents supplémentaires: le certificat d’assurance du véhicule et un permis de conduire valide (le sien ou celui du propriétaire du véhicule). Sans ces précieux sésames, impossible de récupérer sa voiture. Jusqu’à présent, pour obtenir l’autorisation de restitution ou le document de sortie définitive, une pièce d’identité valable et le certificat d’immatriculation du véhicule (ou sa copie et une procuration du propriétaire) suffisaient. Le véhicule ne peut toujours être récupéré qu’après avoir payé les frais.

Cette mesure qui exige la présentation des permis de conduire et certificat d’assurance complète l’arsenal dont se dotent actuellement les autorités pour faire la chasse aux voitures non assurées et à la conduite sans permis. D’ici la fin 2018 devrait en effet être mis en place un fichier qui couple certificat d’immatriculation et attestation d’assurance. En consultant le numéro de plaques, les forces de l’ordre pourraient ainsi immédiatement savoir si le véhicule est assuré ou non.

Dans quels cas votre véhicule peut se retrouver à la fourrière?

L’enlèvement en fourrière n’est pas systématique, mais arrive dans quelques cas bien précis, comme l’entrave à la circulation (être garé en double-file avec les feux en warning peut aussi entraîner une amende de 22 euros) et le stationnement gênant ou abusif. Un enlèvement peut aussi intervenir dans le cas d’un grand excès de vitesse, le défaut de présentation aux contrôles techniques ou encore lorsque la voiture a été immobilisé pour une infraction.

Pauline Ducamp