BFM Auto

Comment récupérer un véhicule mis en fourrière ?

Vous ne retrouvez pas votre voiture à l’endroit où vous l’aviez laissée ? Plus d’énervement que d’inquiétude, il est vrai qu’elle était mal garée et qu’elle encombrait la circulation. Vous en déduisez donc qu’elle a été emmenée en fourrière.

Votre voiture mal garée a disparu? Elle est certainement à la fourrière. Néanmoins, ne tardez pas à vérifier cette hypothèse, car il est également possible qu’elle ait été volée. Si vous n’avez pas reçu de lettre vous notifiant son enlèvement, appelez rapidement la gendarmerie pour vous assurer qu’elle est bien en train d’effectuer un séjour en fourrière.

Comment récupérer son véhicule?

Un peu de préparation s’impose avant de se présenter à la fourrière. Pour récupérer votre véhicule, vous devrez présenter une pièce d’identité ainsi que le certificat d’immatriculation du véhicule. Si le celui-ci ne vous appartient pas, demandez à son propriétaire de vous fournir une photocopie de sa carte d’identité ainsi qu’une procuration écrite et signée. Munissez-vous également de la clé ou de la carte de démarrage, cela pourrait vous être utile au moment de repartir.

Ne tardez pas!

Une fois la lettre de notification reçue, le compte à rebours commence. Si vous êtes réactif et que vous vous manifestez dans les 3 jours qui suivent l’enlèvement, vous pouvez récupérer votre véhicule moyennant le paiement des frais d’enlèvement et de garde de la fourrière. Comptez au minimum 130 euros pour régler la facture.

Si vous êtes long à la détente, vous disposez de 45 jours pour vous présenter à la fourrière. Passé ce délai, vous risquez de ne pas retrouver votre véhicule; il sera remis au service des Domaines qui se chargera de le détruire ou de le revendre.

Bon à savoir

Si vous arrivez suffisamment vite sur les lieux de l’enlèvement, vous pouvez interrompre celui-ci à condition que les quatre roues de votre véhicule soient toujours au sol. Vous devrez tout de même vous acquitter des opérations entreprises par la fourrière (déplacement du véhicule remorqueur ou pose d’un sabot) mais c’est toujours mieux que d’avoir à effectuer les démarches nécessaires à sa récupération une fois emmenée.

Antoine Lepeu