BFM Business

Quand Elon Musk livre en personne la Tesla Model 3 à un client

Le patron de Tesla Elon Musk avec un couple de nouveaux propriétaires de la Model 3.

Le patron de Tesla Elon Musk avec un couple de nouveaux propriétaires de la Model 3. - Twitter @MichiganMan2007

Le patron de Tesla s'est retrouvé sur la photo d'un fan le remerciant de lui avoir livré lui-même sa Model 3. Elon Musk testait en réalité un nouveau système de livraison, directement de l'usine au client final.

Après les problèmes de production, les problèmes de livraisons? Alors que Tesla a récemment atteint son objectif de produire 5000 Model 3 par semaine dans son usine californienne de Fremont, les images de parkings remplis de nombreux exemplaires de la berline compacte posaient la question de l’acheminement vers le client final.

Un rêve de fan

Et en voyant la photo partagée par un nouveau propriétaire de Model 3, posant fièrement devant sa nouvelle acquisition avec sa femme… et Elon Musk, on peut légitimement se poserai la question: Tesla est-il tant à la peine pour livrer ses clients que son patron doit lui-même s’en charger?

Si bon nombre de fans de la marque de voitures électriques seraient certainement ravis de voir Elon Musk, himself, leur remettre les clés de leur Tesla, il s’agit plutôt (et une nouvelle fois) une manière pour la marque de communiquer de manière originale.

Livraison directe, de l'usine au client

Avec cette livraison, Tesla testait en effet un nouveau système de livraison directe à ses clients.

"Nous testons un nouveau système de livraison utilisant un camion avec une remorque fermée, de l’usine jusqu’au domicile du propriétaire, ce qui est à la fois très pratique et permet d’avoir une voiture livrée dans un état parfait et sans gâcher du film plastique", écrit Elon Musk sur son compte Twitter.

Tesla proposait déjà la livraison à domicile mais a priori pas directement depuis l’usine, souligne Electreck. D’après le site spécialisé, ce nouveau système permettrait de gagner du temps en évitant la double étape d’une première livraison à une boutique Tesla ou à un centre de distribution, puis une deuxième, pour remettre le véhicule au client final.

Difficile d'estimer si cette solution logistique pourra apporter une plus grande efficacité pour livrer un maximum de clients. Lors des prochains résultats trimestriels de Tesla, fin septembre, nul doute que l'attention se portera pour la première fois davantage sur sa capacité à livrer ses véhicules plutôt que sur le volume de production.

Julien Bonnet