BFM Auto

La Model 3 freine mal, Tesla règle le problème à distance

La Model 3 a résolu ses problèmes de freinage via une mise à jour à distance

La Model 3 a résolu ses problèmes de freinage via une mise à jour à distance - Tesla

Le magazine américain Consumer Reports avait indiqué que la Tesla Model 3 freinait sur une distance plus longue qu'un gros pick-up comme le Ford F-150. Elon Musk avait promis une mise à jour qui résoudrait le problème, c'est chose faite.

Si chez Tesla on parle le plus souvent d'accélération, le freinage reste bien sûr un point important. La petite dernière, la Model 3, présentait visiblement un défaut à ce niveau. C'est le magazine américain Consumer Reports qui évoquait ce problème après des tests réalisés sur un 60 miles par heure jusqu'à l'arrêt (soit l'équivalent d'un freinage à 100 km/h).

Un freinage plus poussif qu'un "gros pick-up"

A une telle vitesse, la Model 3 mettrait en effet 152 pieds (46 mètres environ) pour s'arrêter. Cela reste en-dessous de la distance indicative de freinage à 100 km/h (50 mètres sur revêtement sec, 75 mètres sur sol mouillé) mais beaucoup moins bien que des véhicules récents, souligne le magazine. Le plus frappant: la comparaison avec le modèle le plus vendu outre-Atlantique, le pick-up Ford F-150, qui mettrait 2 mètres de moins pour stopper net. 

On peut toutefois relativiser ce qui peut sembler à première vue un duel complètement déséquilibré entre un "gros pick-up" et une petite voiture électrique". Le dernier Ford F-150 a été allégé grâce au recours à l'aluminium et la version la moins lourde ne pèse que 1,8 tonne à vide. De son côté, la Model 3, longue de 4,69 mètres tout de même, pèserait un peu plus de 1,7 tonne dans sa version longue autonomie. 

Rien de dramatique donc a priori, sauf que cette critique sur le freinage était également accompagnée de réserves sur le comportement routier de la Model 3 et le bruit à l'intérieur causé par le vent. Résultat: ces critiques débouchaient sur le fait que Consumer Reports ne recommandait pas la dernière voiture de Tesla. Un coup dur sachant que la berline Model S avait décroché la note maximale en 2015 lors de l'essai réalisé par le même magazine.

Hyperactif sur Twitter, Elon Musk ne tarde pas à réagir, évoquant rapidement la possibilité d'une mise à jour à distance qui permettrait de résoudre ce souci C'est en effet une particularité des Tesla depuis la Model S sortie en 2012, elle peuvent être mises à jour à distance ce qui permet d'ajouter de nouvelles fonctions ou de corriger certains problèmes. 

Mission accomplie

Une semaine plus tard, Tesla a visiblement bien effectué la mise à jour attendue. Consumer Reports note que la distance de freinage à 100 km/h a été améliorée de près de 6 mètres pour atteindre à peine plus de 40 mètres. Un porte-parole de Tesla a précisé que la mise à jour avait notamment joué sur l'ABS, le système empêchant le blocage des roues.

Le magazine américain souligne en outre qu'il s'agit d'une première dans l'histoire de ses test. "Je n'ai jamais vu une voiture qui pouvait améliorer ses performances grâce à une mise à jour à distance", explique Jake Fisher, directeur des essais auto de Consumer Reports, qui a testé plus de 1000 véhicules en 19 ans. Mission en tout cas réussie pour Tesla, qui a obtenu la recommandation du magazine pour sa Model 3.

Même si le patron de Tesla se montre particulièrement réactif sur Twitter, n'hésitant pas à répondre directement aux utilisateurs, il sera en tout cas bientôt plus simple de faire remonter un problème rencontré dans un véhicule de la marque californienne. Elon Musk a en effet précisé que de prochaines mises à jour allaient continuer à améliorer l'interface homme-machine de la Model 3 avec la possibilité d'utiliser la reconnaissance vocale pour envoyer un signalement.

Julien Bonnet