BFM Auto

Passer son permis à l'étranger, une bonne idée?

(Image d'illustration)

(Image d'illustration) - AFP

Délais d’attente (très) longs et addition salée. L’examen du permis de conduire français fait tout dans l’excès et pas forcément dans le bon sens. Ce n’est pas comme ça dans tous les pays. Espagne, Pologne, Slovaquie… Nos voisins européens proposent de passer son permis moins cher et plus rapidement. Alors, pourquoi ne pas tenter sa chance à l’étranger?

En France, des délais souvent très longs

Dans l'Hexagone, les candidats au permis de conduire devront débourser entre 1484 euros dans le Nord et 2140 euros à Paris. Il faut ensuite attendre environ 3 mois en moyenne entre deux places à l'examen pratique, avec des écarts qui peuvent doubler d'un département à l'autre. Pour passer son permis en France, il ne faut donc être ni pauvre, ni pressé. Sacrée combinaison.

Qu’en est-il dans le reste de l'Europe?

Dans les pays étrangers, les tarifs et les délais d’attente sont souvent beaucoup moins élevés qu’en France. Les candidats au permis rêvent souvent des 20 dollars nécessaires pour se présenter à l'examen aux Etats-Unis (même si le coût total du permis, avec des leçons prises dans une école de conduite atteint généralement les 1000 dollars).

Sans atteindre cette extrémité, le site spécialisé Caradisiac a recensé le coût du permis dans différents pays européens: en Italie, obtenir son sésame coûte en moyenne 850 euros, en Belgique 1100 euros, en Espagne 1200 euros. Un tarif donc bien moins élevé qu'en France.

Ce n'est cependant pas vrai partout: si au Portugal, il faut débourser en moyenne 1000 euros pour passer son permis, en Allemagne, le sésame coûte environ 1600 euros, soit autant qu'en France.

Six mois de résidence minimum dans le pays

Il est possible de passer son permis dans un pays membre de l’Espace économique européen (EEE). Cet espace comprend les 27 pays de l'Union Européenne, plus l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège. Ces pays reconnaissent en effet les permis des autres membres, ce qui permet de circuler sans restriction.

Il est également possible de passer son permis dans un pays qui ne se trouve pas au sein de l’EEE, sous réserve que celui-ci ait conclu un accord de réciprocité avec la France. Dans les deux cas, vous avez cependant l’obligation d’avoir résidé au moins 6 mois dans le pays (et donc de pouvoir justifier de votre résidence effective dans le pays), pour que votre candidature soit validée. Il faut donc prendre en compte le temps pour l’administration locale d’examiner votre dossier.

Echanger ou pas son permis avec un permis français?

Si vous obtenez votre permis dans l’EEE, vous pouvez circuler en France avec ce permis sans l’échanger. Si vous passez votre permis dans un pays hors Union européenne, une fois rentré en France, vous devrez l'échanger dans un délai d'un an, contre un permis français.

C'est également le cas si vous commettez une infraction avec retrait de points, voire avec suspension du permis, avec un permis validé dans un pays de l'Union.

Attention! Si vous envisagez de passer votre permis dans un autre pays de l'UE car votre permis français a été annulé ou suspendu, le nouveau permis sera automatiquement invalidé en cas de contrôle par les forces de l'ordre.

Attention bis! L’échange de permis se fait en préfecture, qui peut exiger de nombreux documents prouvant votre résidence effective dans le pays où vous avez eu votre permis. L’échange peut prendre plus ou moins de temps selon les départements.

Pauline Ducamp et Antoine Lepeu