BFM Auto

Pourquoi la Dacia Sandero reste la numéro 1 des ventes aux particuliers

Pour la seconde année consécutive, la petite voiture économique se classe en tête des ventes aux particuliers en France.

La voiture préférée des Français, c’est encore elle. En 2018, la Dacia Sandero s'est une nouvelle fois hissée au premier rang des modèles les plus achetés par les particuliers qui investissent dans un véhicule neuf*. Sur les 70.077 Sandero immatriculées en France l’année dernière, 61.824 ont fini dans le garage d’une personne privée, soit 88% des Sandero vendues.

La petite Dacia incarne ainsi un vrai succès populaire, alors que seulement 40% des Renault Clio et 51% des Peugeot 208 sont vendues à des particuliers. 60% des Clio sont ainsi vendues à des entreprises ou des flottes de véhicules (loueurs longue ou courte durées par exemple).

Des prix très compétitifs

C’est la seconde année consécutive que la Sandero devient numéro 1 auprès des acheteurs privés. Et ils sont de plus en plus nombreux à se laisser séduire notamment par son rapport qualité-prix. 7.000 automobilistes ont pris possession d'une Sandero flambant neuve l'an passé. Particulièrement abordable, cette compacte démarre à 7990 euros avec le petit moteur essence 1.0 de 75 chevaux, soit l’un des tarifs les plus bas du marché. Le diesel s’avère un peu plus cher, à partir de 11.450 euros.

Avec ces tarifs, la Sandero a pleinement bénéficié du dispositif de la prime à la conversion (jusqu’à 2000 euros pour un ménage non imposable en 2018). C’est en effet le deuxième modèle qui en a le plus profité, derrière la Clio et devant la 208. Philippe Buros, directeur commercial de Renault France, affichait l’an dernier un autre facteur pour expliquer le succès de la Sandero: c’est une voiture "sans superflu". Il est vrai qu’à 7990 euros, ne comptez pas sur l’autoradio, ou les vitres électriques. "Elle offre juste de quoi voyager d’un point A à un point B", confiait début 2018 Philippe Buros. La Sandero ou la 2CV du XXIe siècle? Toutes options, une Sandero grimpe aux alentours des 15.000 euros, soit plus de 10.000 euros de moins que le prix moyen de la voiture neuve vendue en France l'an dernier.

Une valeur qui dure 

Renault a progressivement gommé le côté low-cost de la Sandero, au moins esthétiquement, ce qui en fait une voiture passe-partout. Son restylage en 2016 offre ainsi des inserts façon chrome ou des phares à LED sur la calandre pour la Stepway, sa version baroudeuse considérée comme le haut de gamme de la Sandero. Le nouveau moteur 1.0 (identique à celui de la Clio) offre également une consommation réduite. En revanche, on trouve peu d'électronique bord et elle a un côté "pratique", plébiscité par les Français. "Nos acheteurs sont des jeunes retraités, mais on observe également de plus en plus de familles, qui en font leur deuxième véhicule", confiait l'an dernier Emmanuel Longeard, directeur d'une concession Renault à Courbevoie dans les Hauts-de-Seine.

A ce tarif, ne comptez cependant pas sur les traditionnelles remises à l’achat que consentent les concessionnaires. Elles sont pratiquement inexistantes chez Dacia. La contrepartie: la Sandero décote peu. Selon les valeurs établies l’été dernier par La Tribune Auto, la Sandero Stepway garde 56% de sa valeur au bout de trois ans. La Sandero, c’est en fait l’incarnation de l’expression "en avoir pour son argent", loin du "toujours plus" côté équipements des marques généralistes. Ce qui ne l'empêche pas d'afficher 4 étoiles auprès de l'organisme de sécurité Euro NCAP. 

Le succès de la Sandero, mais aussi du Duster (sixième modèle le plus vendu aux particuliers) a permis à Dacia de dépasser Volkswagen sur le fil en 2018 en France. Dacia a vendu très exactement treize voitures particulières de plus que le géant allemand. Certes l’écart est infime, et VW a souffert du passage au nouveau système d’homologation WLTP, mais le symbole est là.

* Selon des données exclusives de notre partenaire spécialiste de la data, AAA Data.

ces 5 voitures que les particuliers ont le plus achetées en 2018

Pauline Ducamp