BFM Business

Pourquoi Emmanuel Macron convie les patrons de l'automobile à dîner à l'Elysée

Alors patron d'En Marche, Emmanuel Macron au Mondial de l'Automobile en 2016. Désormais Président de la République, il recevra le 1er octobre au soir les dirigeants du secteur auto pour un diner à l'Elysée à la veille du Mondial 2018.

Alors patron d'En Marche, Emmanuel Macron au Mondial de l'Automobile en 2016. Désormais Président de la République, il recevra le 1er octobre au soir les dirigeants du secteur auto pour un diner à l'Elysée à la veille du Mondial 2018. - ERIC FEFERBERG / AFP

La veille de l’ouverture du salon automobile de Paris à la presse le 2 octobre, le Président de la République convie à l’Elysée tous les dirigeants du monde automobile.

L’automobile sera à l’honneur la semaine prochaine, avec l’ouverture du Mondial de Paris (du 4 au 14 octobre). Mais la mise en lumière débutera en réalité dès lundi 1er au soir à l’Elysée. Selon des informations de l'hebdomadaire Le Point, Emmanuel Macron a en effet invité l’ensemble des dirigeants du secteur à un grand dîner, la veille des journées réservées aux professionnels.

L’occasion certainement pour le Président de la République de faire taire la rumeur d’une France souvent qualifiée "d’autophobe", à côté de ses grands voisins allemands ou britanniques, et d'aborder les nombreux challenges que doit relever l'automobile dans les années à venir.

Un secteur automobile face à de nombreux défis

Les sujets ne manqueront pas autour de la table. Si les ventes de voitures se portent très bien en Europe, les défis à surmonter sont légion. Fin programmée du diesel, mobilité en ville, conséquences du virage vers l’électrification sur l’emploi, le secteur automobile est en plein bouleversement. Les futurs réglementations européennes sur la pollution, la place prépondérante des villes dans les interdictions de certains véhicules sont autant de thématiques qui bouleversent le secteur.

Ce dîner devrait aussi donner un peu de flamboyance à un salon automobile de Paris boudé par une dizaine de grandes marques. Volkswagen, Nissan, Ford, Volvo ou encore Mazda et Fiat ne seront en effet pas présents sur le salon parisien. Le Président de la République n’en a pas tenu compte et a lui invité tous les représentants du secteur. La liste des patrons présents à ce dîner présidentiel n’est pas encore connue.

Pauline Ducamp