BFM Business

Peugeot Motocycles dévoile un scooter connecté conçu pour les automobilistes

Le Metropolis RS Concept préfigure l’arrivée d’une nouvelle génération de scooter Peugeot ultra technologique

Le Metropolis RS Concept préfigure l’arrivée d’une nouvelle génération de scooter Peugeot ultra technologique - Peugeot Motocycles

Le Metropolis RS Concept Peugeot Motocycles veut remplacer la deuxième voiture des citadins pour les déplacements urbains et péri-urbains. Il est puissant, connecté et made in France.

Peugeot Motocycles ne perd pas de temps. Après une période plus que difficile, comme tous les autres constructeurs de deux roues motorisés, la marque au lion dévoile un modèle stratégique, le Metropolis RS Concept nouvelle génération à la norme Euro 5.

Peugeot Metropolis RS Concept
Peugeot Metropolis RS Concept © Peugeot Motocycles

Ce scooter trois roues est pensé pour les automobilistes urbains qui cherchent un moyen efficace et sûr de se déplacer en ville. Ce 400 cm3 (35,6 cv, 38,1 Nm) pesant 271 kg peut se piloter sans avoir à passer le permis moto. Et pour mieux séduire ce public, il est proposé en deux versions dont une connectée (Allure 9699 euros) compatible avec les smartphones (iOS ou Android).

"Nous avons cherché à offrir une expérience utilisateur équivalente à l’i-cockpit  inauguré sur la Peugeot 308. C'est inédit dans les deux roues. Et pour le démarrer, pas de clé mais une télécommande qui déverrouille le scooter en s'en approchant", a expliqué le patron de l'équipe de design à BFMTV.

Sur ce nouveau modèle, le pilotage se fait tête haute, comme on l'est dans une voiture, avec un pare-brise réglable en hauteur. Dans cette position, on peut voir le tableau de bord sans quitter la route des yeux. Un écran TFT est installé entre deux cadrans analogiques. A gauche la vitesse, à droite un compte-tour inversé, toujours "comme dans la 308".

Le tableau de bord du scooter rappelle vraiment celui des voitures
Le tableau de bord du scooter rappelle vraiment celui des voitures © Peugeot Motocycles

L'ADN de Peugeot

Bien installée sur la selle, le conducteur-pilote affiche son itinéraire -qui se programme sur son smartphone-, voit les appels, les SMS et les notifications des réseaux sociaux. "Il n'y a rien de plus, l'excès d'informations visuelles est trop dangereuse sur un scooters", poursuit un porte-parole.

Avec ce Metropolis, le pilote peut répondre à un appel s'il dispose d'un casque Intercom, mais peut aussi afficher les informations techniques classiques.

Et pour la sécurité, ce scooter est équipé de freins ABS synchronisés activés avec une pédale. En cas de freinage d'urgence, les trois roues donnent une stabilité supplémentaires. Mais aussi, comme sur les voitures, les warnings s'allument automatiquement avec les feux stop dès que la décélération est supérieur à 6 m/s.

Les projecteurs rappellent « les canines du Lion » inaugurées sur la nouvelle 508.
Les projecteurs rappellent « les canines du Lion » inaugurées sur la nouvelle 508. © Peugeot Motocycles

Les liens avec les voitures de la marque vont plus loin. Le design du nouveau Metropolis s'inspire directement des nouveaux modèles. A l'avant, des lumières dessinent des crocs de fauves et à l'arrière trois griffes lumineuses apparaissent dès le démarrage. "Ce design incarne l'agressivité du lion, c'est l'emblème de la marque", nous a expliqué le designer du Metropolis.

Ces détails portent un message. Il y a un an, Peugeot a cédé ses dernières parts dans Peugeot Motocycles au groupe indien Mahindra qui le détient à 100%. Mais, malgré cela, cette production conserve des liens forts avec la marque française. L’utilisation de la marque Peugeot se poursuit tout comme la collaboration en matière de design.

Un scooter made in France bientôt à l'Elysée

Ce lien est d'autant plus fort que le nouveau Metropolis est un scooter made in France, comme l'indique les badges tricolores arborés sur les flancs et sur les jantes. Il sort de l'usine historique de Mandeure, dans le Doubs, qui a repris la production dès la fin du confinement après deux mois d'arrêt.

"Cette période a été très dure pour toute l'industrie, mais depuis le mois de mai le marché est en très forte croissance en France, en Italie et en Espagne", explique à BFMTV Costantino Sambuy, patron de Peugeot Motocycles en précisant que les ventes de scooters sont en forte progression.

Durant l'été, elles ont augmenté en moyenne de 20% en Europe et sur certains segments la hausse a atteint 50%. "et cela sans subvention", ajoute Costantino Sambuy.

Mais l'Etat va offrir au Metropolis une reconnaissance particulière. Ce nouveau scooter devrait rejoindre la flotte officielle de l'Elysée comme avant lui le E-Ludix, le deux roues électrique de la marque au lion.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco