BFM Business

Renault Captur 2: un petit SUV qui grandit, surtout côté techno

Renault dévoile la seconde génération de son petit SUV à succès: le Captur. A l'inverse de la nouvelle Clio, plus compacte, le nouveau Captur prend 10 centimètres, avec un style renouvelé et plus de connectivité.

Dans la foulée de la Clio, c'est un autre modèle-star que Renault s'apprête à renouveler: le Captur. Avec 1,2 million de ventes cumulées depuis son lancement en 2013, le petit SUV de la marque au losange a parfaitement profité de l'attrait du public pour les SUV urbains. La seconde génération est donc attendue au tournant, alors que Peugeot renouvelle son rival direct, le 2008, et sur un segment qui compte une vingtaine de modèles concurrents.

Avec un gabarit plus grand, le Captur prend un rôle de familiale, tandis que la nouvelle Clio, lancée aussi cette année, assume pleinement son rôle de compacte polyvalente.
Avec un gabarit plus grand, le Captur prend un rôle de familiale, tandis que la nouvelle Clio, lancée aussi cette année, assume pleinement son rôle de compacte polyvalente. © BFM

10 centimètres plus grand

Premier détail qui a son importance: le Captur gagne 10 centimètres en longueur, à un peu plus de 4,2 mètres. Il est également un peu large et gagne aussi en hauteur. Comme pour mieux affirmer son caractère de baroudeur urbain. Le Captur suit ici une tendance plus globale sur ce segment des petits SUV: ils grandissent, pour offrir plus d’espace intérieur. Le SUV urbain, la nouvelle familiale?

Malgré cette croissance, le nouveau Captur se retrouvera 10 centimètres plus court que le nouveau Peugeot 2008. Ce dernier, avec 14 centimètres en plus, s'affiche en effet à 4,30 mètres, à seulement 15 centimètres du 3008. Cette question de gabarit aura bien sûr son importance dans la bataille que se livreront les deux leaders de la catégorie sur le marché français.

Renault reprend ses nouveaux codes stylistiques, avec notamment les phares en forme de C.
Renault reprend ses nouveaux codes stylistiques, avec notamment les phares en forme de C. © BFM

Un style renouvelé

Autre évolution importante: le style. A l'avant, le capot nervuré et la nouvelle signature lumineuse en C de la gamme Renault renforcent le dynamisme de ce nouveau Captur. Sur le côté, une barre chromée part désormais du bas des vitres latérales pour se prolonger dans le pavillon. De quoi séparer plus nettement le toit de la carrosserie, qui peuvent toujours être de couleurs différentes. Ces possibilités de personnalisation avaient beaucoup séduit sur la première génération du Captur, Renault proposera des combinaisons plus nombreuses sur cette nouvelle version.

>> BFM Pratique : obtenez gratuitement un devis personnalisé pour votre assurance Auto avec notre partenaire Le Comparateur Assurance 

Mais le principal changement côté style se retrouve à l'arrière du Captur. Les feux adoptent un dessin inédit et viennent bien souligner les ailes élargies du petit SUV. La plaque d'immatriculation redescend sous le coffre, la barre chromée où était affiché le nom "Captur" disparaît. Le nom du modèle figure désormais en lettre chromées, directement sur la carrosserie, juste en-dessous du logo Renault. Cette présentation se veut plus moderne, même si on peut regretter l'intégration de la caméra de recul au centre du logo Renault, alors qu'elle était un peu mieux dissimulée sur la précédente génération.

Le Captur aborde une nouvelle face arrière, plus moderne.
Le Captur aborde une nouvelle face arrière, plus moderne. © BFM

Une planche de bord qui rappellent les nouvelles Clio et Zoé

Dans ce nouveau Captur, le duo d'écrans, un derrière le volant avec des compteurs numériques et un autre avec la tablette tactile positionnée à la verticale au centre du tableau de bord, contribue nettement à moderniser l'habitacle. La conduite autonome de niveau 2 qui associe régulateur de vitesse adaptatif et maintien dans la voie est aussi au programme, comme sur la nouvelle Clio. L'éclairage d'ambiance débarque également, afin de personnaliser la couleur des LED à bord.

Parmi les seules différences notables avec les dernières Clio et Zoé: le levier de vitesse est intégré à une console flottante plutôt réussie esthétiquement. Juste en-dessous, un espace de rangement supplémentaire abrite un espace pour la recharge par induction du smartphone. On retrouve également la grande boîte à gants du premier Captur comme la possibilité de disposer d'un toit panoramique et ouvrant, ce qui n'est pas possible sur la Clio. A l'arrière, les passagers gagnent en espace et pourront profiter de la ventilation et de deux ports USB, placés au niveau de la console centrale.

Comme celles des nouvelles Clio et Zoé, la planche de bord du Captur a pris un vrai coup de jeune, en design, mais surtout en technologies.
Comme celles des nouvelles Clio et Zoé, la planche de bord du Captur a pris un vrai coup de jeune, en design, mais surtout en technologies. © BFM

Le premier véhicule hybride rechargeable de Renault

Pour son lancement prévu pour la fin de l'année, trois motorisations essence (100, 130 et 155 chevaux) et deux bloc diesel (95 et 115 chevaux) sont prévus. Ils peuvent être associés à une boite manuelle 6 vitesses ou à une boite automatique 7 rapports.

Dans un second temps, Renault proposera également une motorisation hybride rechargeable, dont on ne connaît pas encore officiellement l'autonomie en mode 100% électrique. Mais Renault évoquait en février environ 50 kilomètres juste avec la motorisation électrique.

Une première chez Renault, alors que la Clio proposera de son côté de l'hybride non-rechargeable, et une grosse différence avec son principal concurrent, le Peugeot 2008, qui sera de son côté proposé en version 100% électrique en alternative à l'essence et au diesel.

Julien Bonnet et Alexis Kynigopoulos