BFM Business
Nouveaux modèles automobiles

La Microlino redonne vie à l'Isetta de BMW en version électrique

Apparue dans les années 50, la micro-citadine en forme d'œuf qui s'ouvrait par l'avant renaît sous la forme d'une voiture électrique, ultra-compacte, légère et donc parfaitement adaptée à la ville.

Dans la famille des automobiles les plus faciles à garer, voici la Microlino. Cette voiture vient d'obtenir son homologation pour pouvoir circuler en Europe. Elle a été conçue par Micro, une entreprise suisse spécialisée jusqu'ici dans les trottinettes électriques. Avec cette autorisation, la production va donc pouvoir démarrer comme prévu en décembre avec les premières livraisons attendues pour début 2019.

Inspirée par l'Isetta de BMW

Avec son ouverture par l'avant, comme une porte de réfrigérateur, et sa drôle de forme d'œuf, la Microlino reprend les ingrédients d'un modèle conçu en Italie dans les années 50, et que BMW produira sous licence. 

Dans cette version modernisée, le bicylindre de scooter a été remplacé par un moteur électrique. Deux batteries différentes seront proposées, offrant 120 km ou 215 km d’autonomie. Largement suffisant pour l'utilisation urbaine à laquelle elle se destine, même si elle peut tout de même atteindre les 90 km/h.

Pour le reste, cette Microlino reprend les bons ingrédients de son ancêtre Italo-germanique. Une taille ultra-compacte, 2,4 mètres de long (en comparaison, une Smart fortwo fait 25 cm de plus) et 1,5 mètre de large. De quoi lui permettre, si besoin, de se garer perpendiculairement au trottoir. Elle est également très légère, avec un poids à vide de 450 kg (sans la batterie).

Prix attendu autour de 12.000 euros

A l'intérieur, on retrouve une banquette deux places et un coffre de 300 litres pour emporter ses courses. Pendant ses emplettes, la batterie aura eu le temps de reprendre un peu d'énergie: le temps de charge complète est compris entre 1 heure (borne 6 kW) et 4 heures (borne 2 kW).

La Microlino coûte 12.000 euros et on peut déjà la pré-commander mais pas encore déposer l'acompte de 1000 euros prévu pour valider sa réservation. Micro souhaite tout d'abord finaliser la production des premiers exemplaires avec son partenaire industriel, l'italien Tazzari, avant d'ouvrir réellement son carnet de commandes.

Julien Bonnet