BFM Auto

Mondial 2016: Pas de nouveaux modèles pour DS mais la naissance d'un vrai constructeur premium

Après avoir été dévoilé à Genève en début d'année, le concept DS E-Tense est à Paris. Il reflète l'avenir de la marque premium de PSA.

Après avoir été dévoilé à Genève en début d'année, le concept DS E-Tense est à Paris. Il reflète l'avenir de la marque premium de PSA. - Julien Bonnet

Au Mondial de l'auto, la marque premium du groupe PSA ne présente pas de nouveaux modèles mais en profite pour décrire sa stratégie avant le lancement de ses futurs véhicules en 2018. Retour sur une montée en gamme basée sur l'ultra-personnalisation des voitures et des services dédiés dans son offre baptisée "Only You".

Malgré l'absence de nouveautés sur son stand du Mondial, ça sent bon chez DS. Littéralement, avec la diffusion de fragrance pour placer le visiteur dans un environnement luxueux dans un espace qui détient déjà le titre de la moquette la plus épaisse de la Porte de Versailles! Au salon de Paris, DS soigne son image de constructeur premium, pour mieux revenir dans deux ans, avec de vraies nouveautés produits.

"Au niveau de la qualité perçue, nous avons identifié plusieurs groupes de concurrents: le premier se distingue et est clairement au-dessus des autres (Bugatti, Ndlr), un autre groupe de constructeurs très bons mais à notre portée et le reste du monde", analyse Yves Bonnefont, directeur de la marque DS.

Une petite nouveauté, la DS4 "Performance Line", pour la forme

Il y a bien la présentation d'un véhicule Performance Line, la nouvelle griffe sportive de DS. Si le carnet de commande est ouvert depuis début septembre pour tous les modèles de sa gamme, la marque premium de PSA n'expose qu'une DS4 au Mondial. De quoi tout de même pouvoir observer les attributs de la nouvelle finition la plus haut de gamme chez DS (2.500 euros de plus que la finition "So Chic" pour la DS4, proposée avec quatre moteurs diesel et trois essence). Mais bon, un nouveau petit badge portant des bandes tricolores carmin, blanc et or sur fond argent sur le capot, avec des rappels sur les portières, les rétroviseurs et le becquet ainsi qu'un intérieur plus soigné, ça n'est pas non plus la révolution chez DS.
La DS4 Performance Line exposée sur le stand DS du Mondial
La DS4 Performance Line exposée sur le stand DS du Mondial © Julien Bonnet

Les vraies nouveautés DS arriveront à partir de 2018

En revanche, quand les dirigeants évoquent l'avenir de la marque, on retrouve le sourire. Premier bon point pour les nouveaux modèles, l'idée est notamment de s'inspirer de l'E-Tense, ce "laboratoire technologique" (comme aime l'appeler DS) dévoilé à Genève et qui à Paris a le droit a son petit salon privé avec show son et lumière.

"L'idée est en effet de reprendre de nombreuses briques technologiques développées sur cette supercar 100% électrique ainsi que de nombreux éléments design", indique Yves Bonnefont.

Pour ses motorisations électriques, DS compte également sur son expérience en Formula-E avec une première saison 2015-2016 plutôt réussie, troisième au classement par équipe et avec un de ses pilotes quatrième du classement final. En pleine préparation, la deuxième vague de véhicules DS est ainsi attendue pour 2018 avec un SUV, premier modèle d'une offensive de six nouveaux produits. Tous ces nouveaux véhicules disposeront d'une version hybride rechargeable ou 100% électrique. "Ce qu'on est en train de préparer est réellement exceptionnel avec la voiture la plus haut de gamme que le groupe PSA ait jamais conçu", promet Yves Bonnefont.

Des DS au design développé avec le client

En attendant ces nouveaux véhicules, DS en profite pour peaufiner son image premium. Cela passe par l'ouverture d'un service d'ultra-personnalisation du design (la partie mécanique n'est malheureusement pas concerné): "DS Commande spéciale". Au Mondial, la marque expose ainsi une DS5 réalisée pour une première cliente.

La première DS "Commande spéciale" réalisée par la marque pour une cliente parisienne
La première DS "Commande spéciale" réalisée par la marque pour une cliente parisienne © Julien Bonnet

"Cette cliente est une femme active passionnée d'automobile et sensible au luxe, décrit Thierry Metroz, directeur du style chez DS, qui a piloté la conception de ce modèle unique avec la cliente. La peinture est au niveau de ce qu'on peut faire pour des concept cars, avec 5 couches de peinture pailletée, ce qui donne un aspect poussière d'étoile. On a repeint complètement la voiture dans nos ateliers au style, pas en usine. A l'intérieur, la totalité des confections a été refaite, en recouvrant de cuir nappa la planche de bord, les panneaux de portes et les sièges, avec un aspect cuir tressé exclusif apposé sur l'intérieur des portières, la casquette et l'accoudoir central".

L'intérieur a été complètement personnalisé pour la cliente avec un pommeau de levier de vitesse exclusif, intérieur des portières avec un motif original... et des tissus verts dans la boîte à gants et sur les tapis de sol.
L'intérieur a été complètement personnalisé pour la cliente avec un pommeau de levier de vitesse exclusif, intérieur des portières avec un motif original... et des tissus verts dans la boîte à gants et sur les tapis de sol. © Julien Bonnet

Autres détails inédits: la réalisation d'un pommeau de levier de vitesse unique réalisé en impression 3D titane intégrale et l'utilisation d'un velours "vert amétryne" (en référence à la couleur du concept E-Tense qui avait tapé dans l'œil de la cliente) à l'intérieur des rangements et un sur-tapis dans le même ton. Cerise sur ce gâteau original, dans le coffre, surmonté d'une plage arrière qui intègre une housse à vêtements, on trouve deux pièces de maroquinerie créée spécialement pour la cliente et raccord avec le motif exclusif qu'on retrouve à l'intérieur du véhicule. Mais combien coûte un tel service? La cliente aurait déboursé environ 70.000 euros, contre 45.000 euros pour cette DS5 avant personnalisation.

Un range-costume a été intégré à la plage arrière et dans le coffre on trouve les pièces de maroquinerie créées spécialement pour la cliente
Un range-costume a été intégré à la plage arrière et dans le coffre on trouve les pièces de maroquinerie créées spécialement pour la cliente © Julien Bonnet

Des services premium pour les clients DS

Et qui dit constructeur premium, dit services premium et conciergerie. DS a entièrement revu sa gamme digitale avec une nouvelle application MyDS (compatible Android et Apple). Elle remplace l'ancienne qui n'avait pas connu un grand succès. On y retrouve le service "DS Assistance", pour recevoir une solution de mobilité en moins d'une heure en cas de problème. 

L'application permet également d'accéder à des services "Only You" (sur abonnement et offert pendant un an à l'achat d'une DS). Le "Club DS Privilège" vous propose ainsi participer à des événements exclusifs "qu'on ne peut pas s'offrir, le fameux 'Money can't buy'", souligne Yves Bonnefont. "DS Rent", permet de louer une DS dans le réseau. Et de bénéficier au passage des services premium au même titre qu'un propriétaire. Une manière pour la marque de les faire découvrir à de nouveaux clients potentiels.

Enfin, la plus intéressante est sans doute le "DS Valet Service". "Les clients doivent avoir le choix de venir chez DS ou que DS vienne à eux, explique Yves Bonnefont. On peut venir prendre la voiture pour faire son entretien". Un service proposé grâce à un partenariat avec une start-up française, Parkopoly, et qui permet également de bénéficier d'un voiturier. Il est possible de le réserver à l'avance depuis son smartphone et un chauffeur vous attendra à l'heure indiquée pour prendre en charge votre véhicule. DS reprend ici les codes des marques allemandes dans le service au client. Le "DS Valet Service" est disponible pour tous les clients DS au Mondial, qui dure encore jusqu'au dimanche 16 octobre, pour leur faire découvrir en laissant leur véhicule à leur arrivée Porte de Versailles.

Julien Bonnet