BFM Auto

Mondial 2016 : il n’y aura pas d’hypercar chez BMW M

Les M3 et M4 sont les stars du stand BMW M, une première pour la gamme haute performance du constructeur allemand sur un salon.

Les M3 et M4 sont les stars du stand BMW M, une première pour la gamme haute performance du constructeur allemand sur un salon. - Julien Bonnet / BFMTV.com

La gamme haute performance de BMW M dispose pour la première fois d’un stand dédié. Incarnant la sportivité, les gros moteurs, et le bruit hurlant, BMW M réfléchit à son avenir, qui passera par l’électrique, mais pas par une hypercar comme Mercedes ou Aston Martin. Pour l'instant.

Au Mondial de l’Automobile 2016, BMW ferait presque figure de généraliste. Le constructeur allemand occupe en effet un hall complet, le 5.1 Porte de Versailles à Paris, de sa division de véhicules propres, BMW i, aux Mini, jusqu’à ses modèles haute performance, estampillés BMW M. Avec en vedette la M4 GTS, monstre limité à 700 exemplaires au six-cylindres de 500 chevaux, et la M3, qui célèbre son trentième anniversaire.

Pas d'hypercar, la BMW i8 est déjà là

"Nous ne ferons pas d’hypercar, ce rôle est déjà dévolu à la i8, nous n’avons pas besoin d’une seconde hypercar pour mettre en avant notre sportivité", explique directement Frank von Meel, président de BMW M. Non, car pour cela, BMW M travaille avec BMW i. Et dans l’avenir, les modèles M pourraient bien être aussi électrifiés. "Dans le futur, la voiture sera électrique, donc pourquoi pas les modèles M? Ce n’est pas pour tout de suite, mais cela nous aidera pour le futur", poursuit Frank van Meel. Les échanges entre les deux marques se font déjà par exemple sur les matériaux comme la fibre de carbone ou les composites allégés. La M4 GTS (voir photo ci-dessous) utilise ainsi des technologies issues de l'intérieur des modèles de la gamme i. Le processus de production du composite utilisée pour certains éléments de carrosserie intéresse ainsi la gamme BMW M.

La M4 GTS, monstre limité à 700 exemplaires au six-cylindres de 500 chevaux, est exposée au Mondial de l'Automobile Porte de Versailles à Paris jusqu'au 16 octobre.
La M4 GTS, monstre limité à 700 exemplaires au six-cylindres de 500 chevaux, est exposée au Mondial de l'Automobile Porte de Versailles à Paris jusqu'au 16 octobre. © Julien Bonnet - BFMTV.com

La France passionnée d'automobile

L’ADN de BMW M vient de son dynamisme, de son agilité sur la route et surtout de sa capacité sur circuit. Or, si la i8 est aujourd’hui hybride rechargeable, et non 100% électrique, c’est en partie à cause du poids des batteries, encore trop élevé pour assurer la sportivité inhérente à une BMW M. La i8 comme safety car du championnat du monde Formule E est cependant une première approche de la sportivité électrique, qui dans le futur irriguera sur toute la gamme.

Si le salon français est le premier salon au monde, en nombre de visiteurs, choisir le Mondial pour mettre en avant sa gamme sportive dans un Paris où la voiture n’est plus la bienvenue est une décision audacieuse. "Vu de l'étranger, rien n’a changé en France, c’est un pays de passion automobile, lance Frank van Meel. Je pense aux films Les spécialistes, à la Renault 5 Turbo!". Environ 5000 modèles M se sont vendus en France l’année dernière.

Pauline Ducamp