BFM Auto

Les ventes d'utilitaires électriques décollent en France

Le Kangoo ZE a été l'utilitaire le plus vendu au cours de l'été

Le Kangoo ZE a été l'utilitaire le plus vendu au cours de l'été - Renault

Avec des villes qui limitent de plus en plus l'accès aux véhicules jugés trop polluants, les professionnels commencent à s'adapter: depuis le début de l'année, les ventes d'utilitaires électriques ont bondi de 52%.

Les professionnels, aussi, passent à l'électrique. Aux mois de juillet et août, les immatriculations de voitures électriques utilitaires ont progressé de 9,17% en France par rapport à la même période l'an dernier, d'après les derniers chiffres de l'Avere (l'association nationale pour le développement de la mobilité électrique).

Le Kangoo ZE, tube de l'été

Une hausse inférieure à celle des véhicules électriques particuliers cet été (+13,87%). Mais depuis le début de l'année, la tendance est largement en faveur des utilitaires avec des ventes en hausse de 52,31%, avec 4.679 unités écoulées entre janvier et août, contre 3.072 l'an dernier.

Sur les 1.000 immatriculations d'utilitaires zéro émission réalisées cet été, le Renault Kangoo reste largement en tête avec 564 unités. Sur la deuxième place du podium, mais loin derrière (94 unités) on retrouve un autre véhicule de la marque au losange avec la Zoé. Juste derrière, on peut également citer le Nissan E-NV200, la version électrique du Citroën Berlingo et le Goupil G4.

1,55% du marché, mieux que pour les particuliers

Si, en volume, le marché des utilitaires est bien moins important que celui des véhicules particuliers (4.679 ventes contre 17.542 pour les VP, et ne parlons pas de la comparaison avec le marché des moteurs thermiques), il est davantage électrifié. Les ventes d'utilitaires électriques représentent depuis le début de l'année 1,55% des immatriculations totales pour ce type de véhicules, contre 1,16% sur le marché des voitures particulières.

Des dispositifs spécifiques sont prévus pour inciter les pros à passer à l'électrique ou à l'hybride rechargeable, avec notamment une exemption de la taxe sur les véhicules de société (TVS) pour les modèles émettant moins de 75 g de CO2/km.

De plus en plus d'utilitaires électriques

Avec des villes qui limitent de plus en plus l'accès aux véhicules jugés trop polluants, ce marché des utilitaires électriques devrait continuer à se développer au cours des prochaines années. L'offre de véhicules va également s'enrichir de nouveaux modèles, de toutes tailles. Mercedes lance une version électrique de son Vito cette année et du Sprinter en 2019. Volkswagen vient de son côté de dévoiler la nouvelle version de son grand utilitaire, le e-Crafter.

Julien Bonnet