BFM Business

CARTE – Pics de pollution: les villes où la vignette Crit’Air est obligatoire

-

- - GEOFFROY VAN DER HASSELT - AFP

En cas de pic de pollution, la vignette Crit’Air est désormais obligatoire dans une trentaine de villes françaises. Or, le grand froid favorise la concentration en particules fines dans l’air. Notre carte interactive ci-dessous fait le point sur les restrictions de circulation en place.

Il va faire froid et sec au cours des huit prochains jours. Les conditions idéales pour que les particules fines restent dans les couches basses de l’atmosphère et provoquent des pics de pollution dans les grandes villes. Cependant, la donne a changé par rapport aux derniers épisodes hivernaux de pollution, il y a un an maintenant. Entre juin et novembre 2017, plusieurs villes ont décidé de créer leur propre zone de protection de l'air (ZPA).

Cet arrêté permet aux préfets d’interdire la circulation de certaines classes de véhicules Crit’Air lors d’un pic de pollution permanent. Pour rappel, le dispositif Crit’Air classe les véhicules en six catégories, en fonction de leur année d’immatriculation. Si, en temps normal, la vignette n’est pas obligatoire, elle peut ainsi le devenir plusieurs jours par an. À ce jour, une trentaine de villes pratiquent ce type de restriction temporaire.

Elles sont à retrouver dans notre carte ci-dessous: cliquez sur les zones vertes pour plus d'informations sur les zones de restriction permanente, sur les zones violettes pour des précisions sur les mesures prises en cas de pic de pollution.

Les restrictions permanentes vont se multiplier

Pour l’instant, seules Paris et Grenoble pratiquent une restriction permanente et disposent d’une zone à circulation restreinte (ou ZCR). Dans ces deux villes, les véhicules sans vignette Crit’Air sont totalement interdits (en semaine de 8h à 20h). Les automobilistes sans pastille ou avec une voiture jugée trop polluante (à Paris, les vignettes 5, les diesel d'avant 2001, depuis juillet 2017) risquent de 68 à 375 euros d’amende. Strasbourg et Lille comptent faire de même à partir de septembre prochain.

Les ZCR devraient continuer à fleurir les prochaines années. Vingt-cinq villes ont répondu à l’appel à projets de Ségolène Royal "Villes respirables en 5 ans" et reçoivent à ce titre un appui financier pour expérimenter une restriction permanente de la circulation. Il y a cependant une petite subtilité. Les 25 villes lauréates se sont officiellement engagées à "créer ou préfigurer une zone à circulation restreinte" et n’ont donc aucune véritable obligation. D’ailleurs, la ville de Reims a déjà annoncé ne pas vouloir tester ce dispositif.

Heureusement, le prix de la vignette Crit’Air diminue avec sa généralisation. À partir du 1er mars, la certification coûtera 3,62 euros contre 4,18 euros jusqu’ici, frais de port compris.

Emeline Gaube