BFM Business

Les prix des carburants restent à des niveaux élevés

Le diesel et l'essence coûteront bientôt la même chose à la pompe.

Le diesel et l'essence coûteront bientôt la même chose à la pompe. - Philippe Huguen - AFP

En légère baisse, le gazole s'éloigne de son niveau record mais reste au-dessus de 1,5 euro le litre. L'essence SP95-E10 augmente pour se rapprocher de son plus haut enregistré début novembre.

Les prix des carburants restent à des niveaux relativement élevés en France, d'après les chiffres officiels publiés ce lundi 22 novembre.

En moyenne, le gazole se vendait à 1,5560 euro le litre, contre 1,5577, la semaine précédente. Il frôlait alors son niveau record atteint à la mi-octobre (1,5583 euro le litre), peu avant que le gouvernement n'annonce une "indemnité inflation" de 100 euros pour plus de 38 millions de personnes face au renchérissement du coût de la vie.

De son côté, le super SP95-E10, essence la plus consommée en France, a en revanche très légèrement augmenté la semaine dernière, à 1,6351 euro le litre, contre 1,6327 la semaine précédente. Un tarif qui reste assez proche du record enregistré début novembre, avec un SP95-E10 à 1,6358 euro le litre.

Des prix à des niveaux encore élevés

Depuis début octobre, le prix moyen du SP95-E10 n'est pas retombé sous le seuil symbolique de 1,6 euro le litre, un niveau jamais atteint jusqu'ici.

Le gazole n'avait de son côté pas connu une période prolongée au-dessus de 1,5 euro le litre depuis novembre 2018.

Les prix à la pompe suivent les cours du baril de pétrole, qui ont nettement rebondi ces derniers mois avec la reprise économique mondiale et l'offre toujours limitée de certains pays producteurs. Les cours du baril de brent viennent toutefois de repasser sous les 80 dollars pour la première fois depuis début octobre.

Les prix obéissent aussi à plusieurs autres facteurs (taux de change euro-dollar, niveau des stocks de produits pétroliers et de la demande, taxes...).

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto