BFM Business

INFOGRAPHIES - Sur les pistes cyclables parisiennes, les vélos sont plus nombreux qu’avant la grève

BFM Auto

Même si le nombre de cyclistes a fortement diminué depuis la fin de la grève, les vélos sont bien plus nombreux sur les pistes cyclables qu'avant le mouvement.

En pleine grève des transports, les pistes cyclables parisiennes ont connu des fréquentations record. En l'absence de transports en commun, les Franciliens sont nombreux à avoir enfourché leur vélo et sur certaines voies, le nombre de cyclistes avait doublé, voire triplé.

Deux fois moins de vélos qu'en décembre

Mais depuis la reprise du trafic dans les transports, ce boom du "vélotaf" a-t-il persévéré? Pas tout à fait, si l'on se fie aux données fournies par la ville de Paris. Les compteurs placés sur les pistes cyclables notent une forte diminution1 du nombre de vélos depuis la fin de la grève. 

Le mercredi 18 décembre, en pleine grève des transports RATP, la ville de Paris avait compté environ 20.000 vélos aux heures de pointe (8-9h, 18-19h). Cette semaine, aux mêmes heures, "seulement" 11.000 vélos ont été recensés, quasiment deux fois moins.

Bien plus de vélos qu'avant la grève

Si ce chiffre paraît peu élevé, il faut relativiser: le trafic a augmenté de 46% par rapport à avant la grève! Le mercredi 27 novembre par exemple, on comptait à peine 7500 vélos dans la capitale. Les cyclistes sont quand même plus nombreux sur les pistes cyclables qu'avant le début du mouvement le 5 décembre. 

En comparant les données piste par piste, on note effectivement une légère augmentation du trafic cyclable entre novembre 2019 et janvier 2020. Le long du quai d'Orsay par exemple, le trafic a quasiment triplé après la grève, passant d'environ 1300 cyclistes par jour en novembre à 3500 aujourd'hui.

1- Il ne s'agit pas d'un décompte précis de tous les vélos en circulation dans la capitale. Les bornes sont uniquement installées sur les nouveaux équipements cyclables et un même vélo peut être compté à plusieurs reprises. Ces données permettent néanmoins d'avoir un aperçu fiable du trafic cyclable parisien.

Louis Tanca