BFM Business

Essai - Seat Ateca FR, le roi d'Espagne sur les pistes finlandaises

Le Seat Ateca FR 4Drive sur les pistes du rallye de Finlande

Le Seat Ateca FR 4Drive sur les pistes du rallye de Finlande - Julien Bonnet

Lancé en 2016, le SUV de la marque espagnole s'est enrichi récemment d'un nouveau niveau de finition haut de gamme, "FR", bon compromis entre sportivité et fonctions premium. Nous avons pu le tester en transmission intégrale sur les traces du rallye de Finlande, entre terre, graviers et bitume.

Avec Skoda, Seat est sans doute le soldat le plus en forme en ce moment dans l'armada du groupe Volkswagen. Et avec son SUV Ateca lancé en fin d'année dernière, la marque espagnole peut elle aussi surfer la vague de ce segment qui ne cesse de progresser en termes de ventes. 

Au salon de Francfort qui débute ce mardi 12 septembre, ce sera au tour de son petit-frère, l'Arona, de faire ses grands débuts. Le SUV compact, 22 cm plus court que l'Ateca (à 4,14 mètres de long contre 4,36 mètres) confirme en tout cas la volonté du groupe Volkswagen de proposer un modèle de ce type tous les 10 à 15 cm entre 4 et 5 mètres de long, toutes marques confondues.

L'Arona devrait en tout cas conforter un peu plus la stratégie gagnante: sur les 6 premiers mois de 2017 en France, les ventes de Seat ont ainsi bondi de 22% par rapport à la même période l'an dernier. Sur le marché tricolore, l'Ateca reste encore loin derrière ces concurrents comme le Peugeot 3008 (3e meilleure vente de l'année pour le moment à une place où on trouvait d'ordinaire une citadine ou une compacte) mais il permet à Seat de placer un 3e véhicule dans le top 100 des ventes françaises, aux côtés de ses stars habituelles, Ibiza et Leon.

Mais pourquoi le Seat Ateca FR?

Depuis avril 2017, un nouveau niveau de finition haut de gamme est venu enrichir l'offre autour de l'Ateca. Il vient se situer au niveau de la finition Xcellence, la plus haute de la gamme jusqu'à présent, avec un accent davantage porté sur la sportivité et différentes options technologiques incluses.

Au programme à l'intérieur: des sièges sport en alcantara, des pédales en aluminium et le système son de 9 hauts parleurs associés à un caisson de basse. A l'extérieur, on distingue des détails design comme les passages de roues et jupes latérales couleur carrosserie (avec les logos visibles, le meilleur moyen de distinguer un Ateca FR des autres finitions) et de jolies jantes alliage exclusives à cette finition (mais en option à 690 euros).

Les jantes "FR Machined" exclusives à notre finition et passages de roues couleur carrosserie apportent un plus en termes de design.
Les jantes "FR Machined" exclusives à notre finition et passages de roues couleur carrosserie apportent un plus en termes de design. © Seat

Au volant

Notre modèle d'essai était équipé du plus gros moteur essence actuellement proposé sur le Seat Ateca (en attendant une éventuelle version Cupra qui pourrait être une bonne surprise du salon de Francfort). On retrouve ainsi le TFSI de 2 litres affichant 190 chevaux de puissance. Il est associé à la boîte automatique DSG 7 rapports, qui démontre une fois de plus sa réactivité. Cette motorisation est uniquement proposée avec la transmission intégrale 4Drive.

Parfait pour notre test qui se déroule sur les pistes finlandaises, alternant entre terre et gravier et ponctuées de nombreuses bosses. Les pilotes de rallye y ont l'habitude d'y réaliser des sauts impressionnants, mais avec notre Ateca pas forcément conçu pour les vols planés nous nous contentons surtout de tester ses capacités dans les courbes.

Ponctuées de nombreuses bosses, les pistes du rallye de Finlande offre un environnement idéal pour tester notre Ateca en 4Drive.
Ponctuées de nombreuses bosses, les pistes du rallye de Finlande offre un environnement idéal pour tester notre Ateca en 4Drive. © Seat

Et le résultat est très convaincant, le système 4Drive qui connaît déjà sa cinquième génération gère parfaitement la motricité en cas de perte d'adhérence. Notre Ateca disposait en outre du système d'amortissement piloté DCC, renforçant le confort de conduite du SUV et proposant différents modes comme "sport", "confort" "offroad". Contrat rempli donc avec du plaisir sur la route et un sentiment de sécurité bien présent. Même lorsqu'on prend certaines courbes un peu vite et que le véhicule se montre un peu joueur, un appui sur l'accélérateur combiné à l'ESP vous remet dans les clous. 

Si le moteur se montre assez performant, sur bitume comme sur piste, il recrache 159 grammes de CO2/km, de quoi ajouter un malus conséquent de 2.610 euros, au tarif de départ de 35.120 euros (voir LE chiffre pour la facture détaillée de notre modèle d'essai).

Dans les courbes, la transmission intégrale et l'amortissement piloté garantissent un certain niveau de confort et de sécurité.
Dans les courbes, la transmission intégrale et l'amortissement piloté garantissent un certain niveau de confort et de sécurité. © Seat

A l'intérieur, le choix des plastiques et les finitions se révèlent de bon niveau. Les surpiqûres rouges sur nos sièges cuir et les détails chromés renforcent cette bonne impression. 

Entre les compteurs à aiguille, on retrouve le petit écran désormais classique sur les véhicules du groupe Volkswagen en particulier. Il se révèle bien pratique pour afficher toutes les informations utiles au conducteur qui peut naviguer entre les différents affichages proposées.

L'écran tactile n'a pas une très bonne résolution, mais cela reste correct. En revanche, la réponse au pincé des doigts pour zoomer n'est pas très bonne, ce qui en 2017 fait un peu tâche. Heureusement, la molette de droite permet toujours d'ajuster la cartographie. 

Le poste de conduite de notre Ateca FR
Le poste de conduite de notre Ateca FR © Seat

LE truc en plus: Android Auto et Carplay en attendant Alexa

Equipé du Carplay d'Apple, d'Android Auto et du Mirror Link, le Seat Ateca est au point niveau connectivité avec le smartphone de son conducteur. Le pack "Navigation Easy Connect Pro" permet d'avoir deux ports USB en façade ce qui permet de connecter deux smartphones en même temps. Un seul pourra bien sûr permettre de basculer sur Carplay ou Android Auto mais pendant ce temps l'autre peut se recharger. On peut en revanche regretter l'absence de port USB ou d'allume-cigare pour les passagers à l'arrière.

Point fort récent d'Android Auto, il permet de basculer sur Waze. Ce qui se révèle plutôt pratique en Finlande où le service est encore autorisé à donner l'emplacement des radars fixes (très très nombreux sur les routes principales) et comme ce fut le cas, jadis, en France.

A noter que Seat enrichira très prochainement ses modèles de l'assistant personnel Alexa d'Amazon. L'Ateca et la Leon seront les premiers à en bénéficier cette année. De quoi offrir un bon complément à la reconnaissance vocale déjà proposé. 

Grâce à Android Auto, Waze est accessible directement sur l'écran de l'Ateca. A noter qu'il signale toujours la présence des radars, un outil bien utile en Finlande.
Grâce à Android Auto, Waze est accessible directement sur l'écran de l'Ateca. A noter qu'il signale toujours la présence des radars, un outil bien utile en Finlande. © JB

LE chiffre: 5.665

En euros, c'est la somme qu'il faut ajouter à notre finition FR pourtant bien dotée pour arriver à notre version d'essai. Du prix de base de 35.120 euros, on arrive ainsi à 40.785 euros (et sans le malus allant de 60 à 2.610 euros selon la motorisation). Un prix qui nous amène à celui d'un Volkswagen Tiguan, son cousin un peu plus haut de gamme, dans une finition Carat bien équipée.

On peut toutefois trouver quelques moyens de réduire la facture: la plus chère des options à ajouter à notre Ateca, le toit ouvrant panoramique, à 1.100 euros, offre un vrai plus et on est donc prêt à faire un effort. C'est moins le cas pour le pack "Full Drive Assist", à 955 euros: si le régulateur adaptatif paraît aujourd'hui indispensable, il est à 185 euros en option ou inclus dans le pack inférieur d'aides à la conduite (avec l'assistant au maintien dans les lignes et dans les bouchons) à 570 euros.

La finition FR vient coiffer la gamme.
La finition FR vient coiffer la gamme. © Seat

Version à l'essai - Seat Ateca FR avec le moteur 2.0 TFSI de 190 chevaux associé à la boîte DSG7 et en transmission intégrale 4Drive, 40.785 euros

Julien Bonnet