BFM Auto

Pourquoi le Peugeot 3008 cartonne

Le 3008, ici en version GT, est un des plus gros succès de l'année

Le 3008, ici en version GT, est un des plus gros succès de l'année - Peugeot

Un an après son lancement, la 2e génération du SUV de la marque au lion confirme son succès commercial. Depuis le début de l'année, il se classe à la 3e place des ventes 2017. Les clients optent en majorité pour des versions bien équipées. Retour sur ce qui s'impose comme LE succès de l'année.

Lancé lors du Mondial de l’automobile de Paris l’an dernier, le Peugeot 3008 n’en finit plus d’affoler les compteurs. Au dernier relevé des ventes françaises de véhicules neufs en 2017, fin août, le SUV se place ainsi à la troisième place avec 46.840 unités immatriculées en France depuis janvier.

Le 3008 se positionne juste derrière les valeurs sûres, les citadines polyvalentes Renault Clio et Peugeot 208, mais se permet de doubler ses collègues siglés du lion, le SUV compact 2008 et la berline compacte 308.

82% des commandes en finitions élevées

Encore sixième meilleure vente en juin, le Peugeot 3008 a donc profité de l’été pour confirmer son bon démarrage et se placer sur le podium français. Avec un carnet de commandes ouvert en octobre 2016, la marque au lion a été en mesure de faire monter en puissance la production du véhicule produit à Sochaux (Doubs). Les chiffres de ventes prennent en effet en compte les immatriculations des véhicules neufs, et non la simple prise de commande.

Et Peugeot se félicite aussi du niveau d’équipement choisi par les clients sur ce véhicule:

"Depuis l’ouverture des commandes, nous enregistrons 82% des commandes dans des finitions élevées, Allure, GT Line ou GT", précise une porte-parole.

Autre point positif: 50% des clients optent pour la boite automatique, en option, alors que ce chiffre se situe davantage entre 8 et 10% pour les autres modèles de la gamme.

Des délais de livraison en progrès

Les délais de livraison, qui pouvaient être relativement longs au lancement, seraient en réduction. D’après Peugeot, il faut aujourd’hui compter environ 2 mois et demi pour une version équipée du troisième niveau de finition. En revanche, pour les finitions les plus haut de gamme, il faut encore attendre au moins quatre mois.

"Sur ces versions, il y a notamment des éléments de décoration en bois et nous sommes encore contraints par le rythme de production de nos fournisseurs", explique la porte-parole de Peugeot.

Un beau succès français

"Je pense que c'est un très beau succès: le véhicule est arrivé au bon moment sur ce créneau des SUV et fait suite à un prédécesseur qui avait lui-même bien fonctionné, souligne François Roudier, porte-parole du CCFA (comité des constructeurs français d'automobiles). L'obtention du titre de voiture de l'année et les retour largement positifs des essais dans les médias sont une autre raison de cette réussite."

Historiquement, il est également assez rare en France de retrouver un véhicule de ce gabarit aussi bien placé dans les ventes:

"Il faut remonter dans les années 50 ou 60 pour retrouver un cas de figure similaire, rappelle François Roudier. Concernant la montée en gamme, nous avions déjà vu cela sur le dernier Renault Espace, dont les ventes en version Initiale Paris ont dépassé les attentes, ou même sur un véhicule plus low-cost comme le Dacia Duster, rarement vendu en version de base".

Une offre essence qui compense bien la chute du diesel

Dans le contexte anti-diesel du moment, les ventes du 3008 en motorisation essence atteignent par ailleurs des sommets. "Nous sommes à 40% en essence, 60% en diesel, du jamais vu sur ce segement", confirme la porte-parole Peugeot.

"Le 3 cylindres essence introduit sur le C4 Picasso fait ses preuves sur le 3008, complète François Roudier. Il y a un réel savoir-faire français sur ces petits moteurs essence".

Julien Bonnet