BFM Business

Essai - Mercedes Classe X, le pick-up en version premium

Mercedes est le premier constructeur premium à lancer son pick-up.

Mercedes est le premier constructeur premium à lancer son pick-up. - BFM

Depuis longtemps connu pour ses 4X4, Mercedes vient juste de lancer son premier pick-up. Gadget marketing ou réel plus-value pour ce Nissan Navara rebadgé?

Le pick-up serait-il le nouveau SUV? Après Volkswagen, Renault ou encore Fiat, Mercedes cède également à la mode de l’utilitaire à benne: voici le Classe X. Pour rendre crédible son choix, Mercedes joue sur son histoire dans le monde du 4x4. Le constructeur allemand s’appuie surtout sur son partenariat, via l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, avec Nissan, vrai spécialiste du pick-up depuis de nombreuses années. Le constructeur japonais fabrique d'ailleurs le Classe X dans son usine espagnole de Barcelone pour le marché européen.

Mercedes Classe X
Mercedes Classe X © BFM

Mais pourquoi… le Classe X?

Parce que le pick-up incarne le nouvel utilitaire à la mode. Longtemps spécialité américaine ou japonaise, le pick-up restait une exception en Europe, en dehors des fans de RAM (la marque de gros 'trucks' de Dodge, comme on appelle les pick-up aux Etats-Unis) ou de certains professionnels, notamment en agriculture ou forêts. Mais en 2014, Volkswagen a lancé l’Amarok, son premier pick-up, restylé en 2016.

Devant l’engouement pour le modèle VW, d'autres constructeurs généralistes ont choisi de se lancer sur ce segment, comme Renault avec l’Alaskan en juin 2016 ou plus récemment, Fiat avec le Fullback. Même Peugeot aura sa version, sobrement intitulée "Pick-Up". De quoi conquérir de nouveaux marchés, par exemple en Amérique du Sud ou en Afrique. Mais aussi en Europe.

Le Classe X (à droite) à côté du Ford Ranger (à gauche), le pick-up le plus vendu en France.
Le Classe X (à droite) à côté du Ford Ranger (à gauche), le pick-up le plus vendu en France. © BFM

En parallèle, les constructeurs historiques, de Ford avec le Ranger ou le F-Series (la voiture la plus vendue dans le monde en 2017) aux japonais Mitsubishi, Nissan, ou encore Toyota, ont vu leurs ventes progresser, notamment dans les pays émergents. En France, le Ford Ranger domine de loin les ventes de pick-up, c’est même le 3e modèle Ford vendu dans l’Hexagone.

Selon les chiffres de notre partenaire, spécialiste de la donnée automobile, AAA Data, les ventes de 4x4 à benne en France sont passées de 12.877 exemplaires en 2015 à 17.232 en 2016. Si ces volumes restent donc confidentiels sur un marché de 2 millions de véhicules vendus, le segment est en pleine évolution. En plus de son look plus sexy qu’une camionnette, un pick-up permet d’être exonéré de malus, comme de la taxe sur les véhicules de société. Reste seulement à payer la TVA, car le Classe X dispose d'une double-cabine.

Mercedes endosse ici le rôle de pionnier dans le pick-up premium, à côté de l’offre généraliste. Le Classe X n’est en effet pas de taille à rivaliser avec les gros pick-up comme le Ford F-150, taillé pour le marché américain. Il se range plutôt dans la catégorie des pick-ups de taille moyenne, soit 5,34 mètres de long avec une capacité de 1,1 tonne de chargement (le poids que le pick-up peut transporter dans sa benne).

La benne du Classe X mesure presque 2,48 mètres carré, avec 1,59 mètre de long. La garde au sol est elle de 20 centimètres (22 en option). Le pick-up peut transporter un peu plus d’une tonne de matériel.
La benne du Classe X mesure presque 2,48 mètres carré, avec 1,59 mètre de long. La garde au sol est elle de 20 centimètres (22 en option). Le pick-up peut transporter un peu plus d’une tonne de matériel. © BFM

Au volant

Mercedes avait déjà réussi son coup avec le Citan, soit un Kangoo toujours fabriqué par Renault, mais aux standards Mercedes. Il était donc attendu au tournant avec le Classe X.

"Avant, quand on était dans un pick-up, on le savait", résume Harry Salamon, directeur général de Mercedes-Benz Vans, la gamme utilitaire. "Mercedes a investi au total 900 millions d’euros, pour développer ce véhicule."

  • La vraie problématique pour Mercedes était de réaliser un très gros véhicule, mais à un tarif raisonnable. Toute la base technique vient du Navara, mais le design intérieur, comme extérieur, reprend lui tous les codes Mercedes. Les sièges ont été développés par la marque allemande, tout comme la planche de bord, même les codes peinture sont bien entendu aussi signés Mercedes. Mais les prix restent contraints: 36.780 (163 chevaux) à 49.691 euros (190 chevaux), pour la très haute finition "Power". Elle offre son lot de chrome, comme sur une berline Mercedes. La finition de base "Pure" les a en revanche supprimés en partie, avec des pare-chocs avant et arrière en gros grain.
En version Power, disponible à partir de 48.165 euros, le Classe X retrouve tous les atours d'une Mercedes, comme le chrome.
En version Power, disponible à partir de 48.165 euros, le Classe X retrouve tous les atours d'une Mercedes, comme le chrome. © BFM

Sur la route, on ne va pas se mentir, les 2,2 tonnes du pick-up et sa direction rappellent bien que nous ne sommes pas dans une berline, mais au volant d’un véhicule haut sur roues (20cm de garde au sol). Les conducteurs de SUV Mercedes ne seront cependant pas perdus, même avec une motorisation 4 cylindres, le Classe X rappelle le comportement sur route des GLE.

Mais l’agrément sur route n’est finalement pas (uniquement) ce que les clients attendent du Classe X. Dès que les conditions se font un peu plus délicates (pente, boue, pierre), le Classe X bénéficie de la technologie Nissan, qui permet de choisir entre deux roues motrices (propulsion), quatre roues motrices, ou le mode "4L". Dans ce dernier mode, les quatre roues motrices fonctionnent ensemble, et sont particulièrement efficaces à faible vitesse, avec un maximum de puissance délivrée. Mercedes propose aussi un blocage de différentiel arrière (en option). La version V6 disposera à la fin de l’année d’une transmission intégrale permanente. Résultat: il passe sans souci sur un chemin escarpé à plus de 45 degrés en dévers.

Le Classe X n'hésite pas à se salir les chromes
Le Classe X n'hésite pas à se salir les chromes © BFM Auto

"LE" truc en plus: sa vision à 360°

Classé en catégorie taille moyenne, le Classe X offre tout de même un gabarit impressionnant, avec ses 5,34 mètres de long pour 2,11 mètres de large (avec les rétroviseurs). C’est là que la caméra de recul à 360° se révèle d’une aide précieuse. Grâce à 4 caméras (une à l’avant, une à l’arrière, et 2 sur les côtés), et un algorithme qui reconstitue le véhicule dans l’image, le monstre se guide très facilement.

Le "Park Parking avec Camera 360°" fait partie des aides à la conduite très premium, mais aussi bien pensées sur ce Classe X.
Le "Park Parking avec Camera 360°" fait partie des aides à la conduite très premium, mais aussi bien pensées sur ce Classe X. © BFM

"LE" chiffre: 4

C’est le nombre de cylindres sur les différents moteurs proposés par Mercedes sur le Classe X. Deux puissances sont actuellement disponibles au catalogue, largement suffisantes pour le tout-terrain (nous n’avons ni tracté de lourdes charges, ni tenté le chargement de palette sur la benne). Mercedes a cependant retravaillé le châssis venu de chez Nissan pour pouvoir intégrer le V6 diesel de Mercedes, qui, après une présentation début mars au salon automobile de Genève (Suisse), arrivera en fin d'année en concession.

Mercedes ne prévoit pas pour le moment de commercialiser le Classe X aux Etats-Unis, où la taille des pick-ups est bien supérieure à celle d'un Classe X.
Mercedes ne prévoit pas pour le moment de commercialiser le Classe X aux Etats-Unis, où la taille des pick-ups est bien supérieure à celle d'un Classe X. © BFM

Notre version à l'essai: Mercedes Classe X250d 4MATIC BVA7 en finition Progressive

Le Classe X dispose d'une base de Nissan Navara, mais Mercedes est allé plus loin que Renault, qui a simplement rebadgé le pick-up Nissan.
Le Classe X dispose d'une base de Nissan Navara, mais Mercedes est allé plus loin que Renault, qui a simplement rebadgé le pick-up Nissan. © BFM
Pauline Ducamp