BFM Auto

Qu'est-ce qu'un Pick-up 1 Tonne ?

Le concept Alaskan, dont s'inspire le modèle éponyme, lancé ce jeudi par Renault.

Le concept Alaskan, dont s'inspire le modèle éponyme, lancé ce jeudi par Renault. - Renault

Renault débarque dans l'univers du Pick-up avec l'Alaskan, dévoilé ce jeudi après-midi. Un modèle inspiré du concept Alaskan, qui arrive après un premier coup d'essai sous badge Dacia, l'Oroch, sorti en 2015. Un utilitaire qui rentre dans la catégorie "1 tonne", une dénomination qui mérite quelques éclaircissements.

Renault a officiellement présenté en Colombie ce jeudi l'Alaskan, son premier pick-up 1 tonne. Avec ce modèle, la compagnie veut percer sur "ce marché très porteur, qui représente quasiment 40 % des ventes de véhicules utilitaires légers dans le monde". C'est dire l'importance stratégique de ce nouveau modèle, cousin du Nissan Navarra, même si rien n'indique pour l'instant qu'il sera commercialisé en Europe un jour. 

Les pick-ups d'une tonne, secteur important donc, mais notion peu claire, voire trompeuse. Lorsque l'on parle de pick-up 1 tonne, il s'agit ici de qualifier la charge supportée, et évidemment pas son poids. Un argument marketing de nos jours, pour des modèles généralement classés en trois catégories de poids contenu potentiel totalement désuètes, témoins de l'époque ou les camions vendus étaient en compétition avec des charrettes tractées... par des chevaux.

Des demi-tonnes aux capacités de 1 tonne, des 1 tonne de 3.200 kg...

De nos jours, on parle encore de "demi-tonne", "trois quart tonne" et "1 tonne", mais les capacités ont bien évolué. Premièrement car, comme on le constate avec le phénomène SUV, les consommateurs expriment le besoin de véhicules plus gros, plus spacieux. Les pick-ups n'ont pas dérogé à la règle, si bien qu'ils sont devenus, en Amérique du Nord, les leaders des ventes. Et ce pour des raisons de confort, et non pas d'activité professionnelle. Ce besoin en utilitaires plus gros, plus spacieux et conviviaux ont transformé les capacités des modèles au fil des années, mais pas les classifications.

Seul l'ordre logique est respecté, un demi-tonne étant plus petit qu'un trois quart tonne, lui-même plus modeste que le 1 tonne. Et ces derniers, de nos jours, peuvent peser plus de trois tonnes, comme le Ford F-350 et ses 3.200 kg, un utilitaire doté d'une charge utile de 2.014 kg, et étant capable tracter son propre poids. Si la charge utile du futur Alaskan de la marque au losange devrait bien tourner autour de la tonne, comme une bonne partie des modèles de la gamme, la catégorie dont elle se réclame peut donc être beaucoup imposante dans les faits. 

H.B.