BFM Auto

Essai - BMW X3, le retour du best-seller

La troisième génération du BMW X3 arrive en concession en cette fin d'année.

La troisième génération du BMW X3 arrive en concession en cette fin d'année. - DP

Pionnier du SUV compact, au début des années 2000, le X3 revient pour une 3e génération. Cette nouvelle version réussit à concilier ce qui a fait son succès, un mélange de conduite dynamique et de polyvalence, aux dernières technologies d’assistance à la conduite comme de connectivité, partagés avec les berlines de luxe du groupe.

Comme les Série 3 et Série 5, les X3 et X5 occupent une place à part dans la gamme et dans l’histoire BMW. Best-sellers, ces deux modèles ont en effet incarné, au tournant des années 2000, l’arrivée du constructeur allemand premium sur le segment du SUV, ces vrai-faux 4x4 un peu baroudeur, mais aussi confortables comme une berline. Aujourd’hui véritables vaches à lait, ils tirent les volumes et les marges du constructeur bavarois. Le renouvellement du X3 est donc un enjeu crucial pour la marque à l’hélice.

La première génération de X3 avait été lancée en 2003, juste après l'arrivée du X5. Ce type de modèle détonait, dans un paysage dominé par les seuls 4x4 (Nissan, Toyota ou Land Rover), sans domination luxe.
La première génération de X3 avait été lancée en 2003, juste après l'arrivée du X5. Ce type de modèle détonait, dans un paysage dominé par les seuls 4x4 (Nissan, Toyota ou Land Rover), sans domination luxe. © DP

Mais pourquoi... le BMW X3?

Apparu en 2003, le X3 s’ajoute alors au X5, l’un des premiers SUV premium arrivés sur le marché en 2000. Ce dernier s’adressait clairement aux propriétaires de gros Land Rover, il partageait d’ailleurs à l’époque de nombreux composants techniques avec le Range Rover, tout en mettant l’accent sur ses capacités routières côté marketing.

Le X3 se veut un peu plus petit (4,56 mètres en longueur), et un peu plus véloce, plus sportif dans son comportement routier. Cet ADN, BMW le revendique toujours pour la 3e génération du X3. Il disposera ainsi d’une version M pour la première fois (voir ci-dessous "LE" chiffre).

Long de 4,70 mètres, cette 3e génération mesure une quinzaine de centimètres de plus que la toute première génération. L'empattement a lui peu évolué: 2,86 mètres contre 2,79 mètres en 2003.
Long de 4,70 mètres, cette 3e génération mesure une quinzaine de centimètres de plus que la toute première génération. L'empattement a lui peu évolué: 2,86 mètres contre 2,79 mètres en 2003. © DP

Depuis 2003, la gamme "X" (les SUV chez BMW) s’est étoffée: aux X3 et X5, se sont ajoutés les X4 et X6, versions (faussement) coupé estampillées sport, le X1 (SUV de la taille de la compacte Série 1) et bientôt le X7, un grand SUV tout en angle droit, à destination des marchés américain et chinois. L’arrivée de ce nouveau X3 va encore booster les ventes de la marque: 578.336 SUV vendus dans le monde sur les 10 premiers mois, soit 11,3% de plus que l’année dernière. En France, c’est le 3e modèle le plus vendu de la marque, après les X1 et Série 1.

La concurrence est rude, notamment chez les premium. L’arrivée du Jaguar F-Pace, ou encore la concurrence des Alfa Romeo Stelvio et Volvo XC60 sont autant de coups de boutoir à la suprématie allemande sur ce segment, et notamment à celle de BMW. BMW a donc dû renouveler son best-seller sans pour autant casser les codes du succès.

A l'arrière, le nouveau X3 se distingue par des sorties d'échappement de chaque côté du diffuseur.
A l'arrière, le nouveau X3 se distingue par des sorties d'échappement de chaque côté du diffuseur. © DP

D’aspect extérieur, difficile donc de différencier un nouveau X3 de l’ancien, si l’on n’est pas "BMiste" (l’appellation des fans de BMW). À l’avant, les feux à LEDs ne touchent désormais plus la calandre centrale, qui parait plus resserrée, au-dessus des anti-brouillards carré. À l’arrière, BMW glisse de petites touches de design sportif, avec des sorties d’échappement de chaque côté, et une ligne de toit un tout, tout, tout petit peu plus tombante. Pour résumer, si vous craquez pour ce nouveau X3, vous ne serez pas dépaysé: les canons distinctifs restent, histoire de ne pas démoder trop vite l’ancienne génération qui date de 2010, et fut restylée en 2014.

A l'avant, le nouveau X3 se distingue notamment par ses feux qui ne touchent plus la grille de radiateur.
A l'avant, le nouveau X3 se distingue notamment par ses feux qui ne touchent plus la grille de radiateur. © DP

Au volant

Comme pour le design extérieur, dans l’habitacle, BMW reprend ce qui fait souvent le succès des modèles allemands: l’évolution plutôt que la révolution. La planche de bord est nouvelle, rappelant celle de la Série 5 (voir ci-dessous "LE" truc en plus). L’espace intérieur se montre lui toujours aussi généreux. Le X3 offre en effet 2,86 mètres d’empattement, soit à peine 14 centimètres de moins qu’une très grande Série 7.

Sur route, le X3 a tout d’une BMW. Normal, il emprunte une grande partie de sa base technique à la berline Série 5. Grâce à l’important couple des diesel (400Nm sur notre version X20d), la moindre accélération pour doubler n’a rien d’une souffrance, mais donne l’impression de conduire une propulsion, la tenue de route est précise et impeccable.

BMW propose un pavillon de toit plus plongeant, avec un petit air de coupé explique la marque allemande.
BMW propose un pavillon de toit plus plongeant, avec un petit air de coupé explique la marque allemande. © DP

Malgré son gros gabarit, le X3 reste maniable. BMW le sait bien, la majorité des X3 vendue verra très rarement un chemin de terre, en dehors peut-être des séjours à la montagne ou des vacances en bord de mer. Sur piste néanmoins, le SUV se montre très à l’aise, grâce notamment au système quatre roues motrices xDrive, et au contrôle dynamique de la traction.

A l’accélération, le couple est transférée aux roues arrière, rappelant les sensations au volant d’une propulsion. En cas de besoin d’adhérence, le couple sera envoyé sur un essieu plutôt qu’un autre, pour plus d’adhérence. A son lancement, le SUV ne disposera pas de version deux-roues motrices, il faudra attendre l’année prochaine, et le lancement d’une version X18d.

La nouvelle planche de bord du X3 vient en partie de la Série 5.
La nouvelle planche de bord du X3 vient en partie de la Série 5. © DP

"LE" truc en plus: sa planche de bord

Comme toute la partie mécanique, la planche de bord emprunte beaucoup à la Série 5. L’écran tactile passe à 10,25 pouces, et offre une nouvelle présentation plus ergonomique. La molette pour sélectionner les menus est toujours de mise, mais les commandes gestuelles sont aussi disponibles, pour faire défiler le menu, ou par exemple monter le son. Les utiliser demande cependant un peu d’entrainement avant de maitriser correctement les gestes et la proximité avec le capteur de mouvement.

L’autre plus de ce X3, ce sont des aides à la conduite plus poussée. Il dispose ainsi d’un système de délégation de conduite de niveau 2. Cette délégation de conduite repose sur un assistant de braquage et de centrage de voie, en plus d'un assistant de trajectoire, qui repose aussi sur le régulateur adaptatif de vitesse. BMW promet qu'il fonctionnera jusqu'à 210km/h.

  • Il bénéficie ainsi d’une alerte à l’arrivée à un stop. Si le conducteur arrive trop vite, le X3 bippe. Ce qui peut paraitre un gadget se révèle pratique sur les routes tortueuses de Corse, où nous avons essayé le véhicule. Le système de manœuvres Park Assist Plus représente un gros plus pour stationner le véhicule.
Le X3 joue les sportifs, grâce à une stricte répartition des masses 50/50 entres les essieux avant et arrière. BMW ne propose par ailleurs de série que des jantes 18 pouces minimum, et grimpe jusqu’à 21 pouces.
Le X3 joue les sportifs, grâce à une stricte répartition des masses 50/50 entres les essieux avant et arrière. BMW ne propose par ailleurs de série que des jantes 18 pouces minimum, et grimpe jusqu’à 21 pouces. © DP

"LE" chiffre: 40

Comme "M40i", la première version M Sport destinée au X3. BMW répond ainsi aux Audi SQ5 et Mercedes GLC45 AMG, comme au Porsche Macan. Ce X3 M40i dispose d’un moteur six-cylindres 3 litres de 360 chevaux, pour un couple de 500Nm, d’une très jolie sonorité. L’esthétique reprend elle les étriers de freins siglés M, comme une clé dédie. Le X3 M40i se montre beaucoup puissant que la version la plus dotée en chevaux de la dernière génération de X3 (313 chevaux en diesel, 306 en essence). Si une berline sportive aura toujours nos faveurs, l’idée permet de concilier gros bruit de moteur et famille. Un esprit très Bayerische Motor Werke.

Notre version à l’essai: BMW X3 20d doté d’un 4 cylindres de 190 chevaux, en finition Luxury, associée à une boite automatique 8 rapports. A partir de 61.050 euros.

Pauline Ducamp