BFM Business

Elon Musk veut créer une Tesla plus compacte et moins chère spécialement pour les Européens

"J'imagine, une voiture compacte, peut-être une cinq portes", a déclaré Elon Musk, patron de Tesla

"J'imagine, une voiture compacte, peut-être une cinq portes", a déclaré Elon Musk, patron de Tesla - Jerry Lampen - AFP

Lors d'une conférence de presse en Allemagne, Elon Musk a dévoilé le projet d'une Telsa européenne. Ce lancement viserait aussi à affronter Volkswagen et Renault à domicile.

Tesla va-t-il lancer une offensive européenne en adaptant ses modèles aux usages du vieux Continent? C'est le projet que semble vouloir lancer Elon Musk, patron de l'entreprise.

Mardi, lors d'une conférence européenne sur les batteries organisée en ligne par le gouvernement allemand, le dirigeant a émis l'idée d'un modèle compact et plus abordable destiné au marché européen rapporte Reuters. Selon Elon Musk, celles qu'il propose sont conçues pour les Américains et moins adaptées aux infrastructures européennes.

"Aux Etats-Unis, les voitures ont tendance à être plus grandes pour des raisons de goûts personnels, en Europe elles tendent à être plus petites", a indiqué Elon Musk en lançant déjà les contours d'un modèle plus adapté aux villes d'Europe.

"J'imagine, une voiture compacte, peut-être une cinq portes", et ajoute qu'il faut "une voiture que les gens puissent s'offrir". Tesla ne compte pas adapter ses berlines, les Model S, X, 3 ou Y en réduisant leurs tailles. Pour Elon Musk, elle devront être conçues en Europe par des Européens.

"Il y a beaucoup de designers et d'ingénieurs talentueux en Europe (...) et ils ne voudront pas se contenter d'une version européenne développée en Californie", a poursuivi Elon Musk se disant "excité à l'idée de faire des designs originaux en Europe".

Lors de cette conférence en ligne, Elon Musk dit avoir pris conscience de cette nécessité à Berlin où il a eu du mal à trouver une place de stationnement pour son Model X long de 5 mètres. Mais au delà ce cette anecdote, une autre explication, plus rationelle, semble pousser l'Américain à dévoiler ce projet à Berlin.

Leader incontesté jusqu’en 2019, avec 33,8% de parts de marché en Europe, Tesla perd peu à peu du terrain face à des concurrents comme Volkswagen, Renault ou PSA. En 2020, le constructeur américain ne réalise plus que 13,5% de parts et n'occupe plus que la 3e place, selon l'analyste Matthias Schmidt qui dans un tweet repéré par le site Inside EVs évoque un "crash" en Europe.

Cet observateur indique que lors des neuf premiers mois de 2020, Volkswagen a vendu 87.000 voitures électriques, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a atteint 83.000 véhicules. Tesla a baissé de 12.000 unités pour tomber à 63.000 voitures vendues en Europe.

Selon Matthias Schmidt, cette dégringolade "est en partie liée à une demande affaiblie pour les Model S et X depuis l'arrivée de la Model 3, mais aussi à la crise sanitaire qui a considérablement affecté les approvisionnements".

Pour reconquérir le marché européen, Tesla pourrait ainsi créer un modèle adapté et l'assembler en Europe. Reste à savoir en combien de temps Elon Musk, devenu avec Bill Gates l'un des deux hommes les plus riches du monde, mettra en oeuvre ce plan.

Lors de la conférence de presse, Elon Musk a annoncé le projet de transformer son usine de voitures électriques en cours de construction située près de Berlin pour en faire l'une des plus grandes usines de batteries au monde. Cette usine, destinée à fabriquer des voitures et des batteries, devrait entrer en service d'ici le 1er juillet 2021, lorsqu'elle commencera à produire le Tesla Model Y, son crossover 100 % électrique.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco