BFM Business

Elon Musk s'engage à donner les respirateurs que Tesla fabriquera

La Gigafactory 2

La Gigafactory 2 - Tesla

Le patron de Tesla a annoncé qu'il donnerait les respirateurs officiels que son entreprise fabriquera ou ceux récemment achetés en Chine. Une usine du constructeur américain, située dans l'Etat de New York, pourrait reprendre du service pour fournir les hôpitaux voisins, durement touchés par l'épidémie de coronavirus.

Alors que les Etats-Unis sont de plus en plus durement touchés par l'épidémie de covid-19, Elon Musk monte au créneau. Le patron de Tesla a déclaré ce vendredi sur Twitter qu'il donnerait les respirateurs artificiels que son entreprise achèterait ou fabriquerait.

Un peu plus tôt et toujours sur Twitter, le maire de New York Bill de Blasio avait remercié Elon Musk pour le don de centaines de respirateurs artificiels à la ville, principal foyer du virus aux Etats-Unis.

"Nous avons besoin de chaque respirateur sur lequel nous pouvons mettre la main ces prochaines semaines pour sauver des vies", a ajouté le maire de la mégapole qui compte plus de 8 millions d'habitants.

Tesla apporte surtout une aide visant à fournir le bon nombre de respirateurs aux unités de soins intensifs qui en ont besoin, a répondu Elon Musk avant d'ajouter:

"Il y a beaucoup de respirateurs dans les entrepôts, mais coincés dans des problèmes de logistique / acheminement / paperasse".

Deux jours plus tôt, Elon Musk avait indiqué que son usine de l'Etat de New York pourrait bientôt rouvrir pour produire des respirateurs. La Gigafactory 2, située à Buffalo, produisait des panneaux solaires et des composants pour les superchargeurs Tesla.

Difficile pour le moment de savoir si Tesla, et d'autres constructeurs automobiles et industriels qui ont dit réfléchir à la question, pourront réellement parvenir à produire des respirateurs à court terme. Elon Musk a indiqué travailler sur cette question avec Medtronic, une entreprise spécialisée dans le matériel médical. 

En attendant et étant donné les besoins urgents à New York, il avait précisé qu'il commençait à envoyer ses respirateurs fraîchement acquis vers les hôpitaux de la ville de la côte Est. 

Elon Musk a en effet déclaré avoir acheté 1255 respirateurs artificiels à la Chine un peu plus tôt dans la semaine.

"Si vous voulez un respirateur gratuit à installer, faites-le nous savoir!", avait tweeté le patron de Tesla et SpaceX.

Revirement rapide

Comme le souligne 01Net, Elon Musk a opéré un rapide revirement au sujet du coronavirus. Le 6 mars dernier, il qualifiait d’idiot l’emballement autour du covid-19.

Cet élan de générosité affiché du patron de Tesla permet en tout cas au constructeur de voitures électriques d'être (pour le moment) épargné par le président américain. Donald Trump a appelé ce vendredi, dans un tweet colérique, Ford et General Motors à se lancer "immédiatement" dans la production de respirateurs.

Julien Bonnet