BFM Business

DS 7 Crossback: prêt à affronter BMW, Audi et Mercedes

Citroën a dévoilé le DS 7 Crossback, son SUV qui sera présenté au salon de Genève. Il sera commercialisé en version essence et diesel en janvier 2018. Un modèle hybride arrivera en 2019.

À chaque fois que DS a présenté un nouveau modèle, c'était avec la ferme intention (avouée ou non) de concurrencer les modèles allemands les plus prisés de la catégorie concernée. Après les citadines et les berlines, la marque premium s'attaque donc à un nouveau segment -le SUV- avec la DS7 Crossback.

-
- © Citroën

Le groupe français a créé un design qui rappelle ses concurrentes germaniques avec une calandre imposante. Mais sa ligne racée est définitivement française. Et son intérieur affiche un luxe très parisien en plusieurs ambiances: Opéra, Rivoli ou Bastille. D’ailleurs, elle a été présentée près de la place Vendôme et dans les images fournies par le constructeur, la DS7 se montre sous son meilleur jour devant la Tour Eiffel ou face à la Pyramide du Louvre, hauts lieux de l'excellence française.

L'intérieur Rivoli du DS 7
L'intérieur Rivoli du DS 7 © Citroën

Sous le capot, les clients auront le choix. La motorisation démarre avec un moteur à essence 1.2 litre de 130 ch, mais ils préféreront certainement le 1.6 litre en 180 ou 225 ch. En diesel, deux versions: 1.5 BlueHDi de 130 ch et 2.0 BlueHDi de 180 ch. Ces versions seront commercialisées dès janvier 2018. Pour le modèle hybride, il faudra patienter jusqu’en 2019.

Le prix de la DS7 met lui aussi ce SUV dans la même catégorie que ses rivales allemandes. Il démarre à 32.000 euros pour le modèle de base, un tarif presque équivalent à ceux du Q3 d'Audi, du X1 de BMW ou du GLA de Mercedes.

dossier :

Genève 2018

Pascal Samama