BFM Business

Sur Uber, des courses à moto sont désormais disponibles en Île-de-France

Sur Uber, des courses à moto sont désormais disponibles en Île-de-France.

Sur Uber, des courses à moto sont désormais disponibles en Île-de-France. - Uber

En Île-de-France, il est désormais possible d'opter pour une course en moto plutôt qu'en voiture sur Uber. Un service premium plus cher, mais plus rapide.

Uber lance ce mercredi en Île-de-France un nouveau service baptisé "Uber Moto". Il n'est bien sûr pas question de rendre disponibles des motos en free floating, comme c'est le cas pour les trottinettes, les scooters ou les vélos électriques, mais de proposer des courses en moto à côté des courses en voiture avec chauffeur. Ce service complètera l'offre VTC d'Uber, relate Le Parisien.

Dans un premier temps, Uber Moto ne sera lancé qu'en Île-de-France: à Paris et à La Défense, Neuilly, Boulogne et aux aéroports. Et pour le moment, seuls les clients qui ont rejoint le programme de fidélité Uber Rewards peuvent en bénéficier.

Une cinquantaine de chauffeurs professionnels indépendants ont été recrutés pour l'occasion. Ils sont conducteurs de motos thermiques ou électriques.

Un service premium

Comme pour n'importe quelle course Uber, le client commande un chauffeur directement dans l'application. Attention, il ne faut pas compter sur Uber Moto pour son retour de vacances. Le passager ne peut prendre avec lui qu'un bagage cabine et un sac ou une malette d'ordinateur.

Uber Moto, pour des trajets plus rapides qu'en VTC, mais aussi plus chers
Uber Moto, pour des trajets plus rapides qu'en VTC, mais aussi plus chers © Uber

Le chauffeur lui fournit tout l'équipement: casque, charlotte, gants de moto et blouson de protection, comme dans un service de moto-taxi classique. Uber Moto est présenté comme un service premium. Une course de 10 kilomètres, de La Défense à la gare Saint-Lazare par exemple, coûtera environ 55 euros, hors majoration tarifaire éventuelle en fonction de la demande.

Emprunter Uber Moto coûte donc plus cher que le service VTC classique mais présente l'avantage d'être plus rapide.

Covid-19 oblige, les chauffeurs portent un masque et des gants de protection. Entre chaque course, ils doivent désinfecter toutes les zones de contact avec le passager et préparer l'équipement à l'avance pour que l'utilisateur puisse s'habiller seul. Pour rappel, à Paris, le port du masque n'est plus obligatoire pour les motards qui portent un casque intégral.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech