BFM Auto

Déconfinement: les Parisiens et Franciliens se mettent au vélo

Selon des chiffres publiés ce matin par Le Parisien, les Franciliens se sont mis progressivement au vélo dans le cadre du déconfinement. La fréquentation sur les pistes cyclables a augmenté ces derniers jours.

Les Franciliens à bicyclette. C’est ce qui ressort des premiers chiffres compilés par Le Parisien ce jeudi. Entre les 6 et 12 mai, soit au tout début du déconfinement, les trajets en vélos dans la capitale sont revenus à 60% du niveau enregistré entre les 4 et 10 mars, avant le confinement.

Affluence sur la voie Georges Pompidou

Ce pourcentage reste une moyenne, sur certaines voies, les chiffres sont plus impressionnants. Ainsi, rue de Rivoli interdite désormais aux voitures, le nombre de passages équivalait à 65% de ceux enregistrés avant le confinement, Boulevard de Ménilmontant dans le nord-est, il grimpait à 71%. La voie Georges Pompidou sur les quais de Seine rencontre elle un véritable succès: 111% de trajets, soit plus qu’avant le confinement.

En ne se basant que sur la journée du 12 mai, deuxième jour du déconfinement, la ville de Paris a recensé 115.000 trajets à vélo entre 6 et 23 heures. A titre de comparaison, la semaine précédant le 17 mars, 660.000 trajets vélos hebdomadaires avaient été enregistrés dans la capitale.

Plutôt le vélo que les transports en commun

Il faudra certainement attendre une reprise d’activités plus importante en région parisienne, et une plus large réouverture des écoles, pour mesurer si les vélos sont devenus le mode de transport privilégié à Paris. Dans un sondage au niveau national réalisé par Opinionway pour AAA Data, 8% des personnes interrogées envisagent de prendre le vélo contre seulement 4% le métro ou le bus. Un chiffre qui corrobore une autre étude publiée la semaine dernière, où le vélo était privilégié par rapport aux transports en commun. Dans ces deux études cependant, plus de la moitié des Français envisageaient de prendre leur voiture pour se déplacer lors du déconfinement.

Les usagers reprennent le Vélib'

Et avant de s’en offrir un vélo, certains ont peut-être testé les vélos en libre-service pour emprunter les nouvelles pistes cyclables provisoires. Chez Smovengo, exploitant du service Vélib' à Paris, la demande se réveille, constate l’AFP. 75.600 courses ont été effectuées lundi 11 mai, soit un doublement par rapport à la semaine précédente. Le chiffre est encore monté à près de 95.000 mercredi, tout proche des niveaux d'avant crise... Mais encore moitié moins que pendant la grève des transports en commun fin 2019.

Ces mobilités douces en libre-service "vont se renforcer et bénéficier de la crise, estime de son côté Joël Hazan, expert du Boston Consulting Group (BCG). En Chine, l'utilisation des vélos partagés à été multipliée par 2,5 dans certaines villes ces dernières semaines alors que la fréquentation du métro a chuté de 40%".
Pauline Ducamp