BFM Auto

Les pistes cyclables provisoires se multiplient à l'approche du déconfinement

Plusieurs dizaines de kilomètres dans Paris, des pistes aménagées à Grenoble, en vue du 11 mai, les municipalités mettent actuellement en place des pistes cyclables provisoires pour éviter l'engorgement des transports en commun.

Marquages voyants au sol, plots rouges et blancs, parfois blocs en béton, des pistes cyclables provisoires se matérialisent dans de nombreuses villes, petites ou grandes. A Neuilly-sur-Seine par exemple près de Paris, une piste est en cours d’installation le long de l’avenue Charles de Gaulle, une large artère en deux fois quatre voies où passent chaque jour en temps normal 150.000 voitures. Une voie a été condamnée pour les automobiles, laissant ainsi la place pour les cyclistes afin de se rendre en vélo de la Défense à Paris ou inversement.

"C’est une première, cette route la nationale 13 une des voies les plus fréquentées d’Ile-de-France dont une partie va être dédiée à la circulation cycliste, avec un marquage et une protection pour être sécurisé, explique le maire DVD Jean-Christophe Fromentin sur BFMTV. Tout sera prêt pour mardi et mercredi, c’est un chantier qui va très très vite, au-delà des délais habituels".

Le chantier a en effet débuté ce jeudi et prolonge les pistes qui doivent être installées dans paris intra-muros, en suivant la ligne 1 du métro, qui traverse la capitale d’Est en Ouest.

Des pistes provisoires dans toute la France

Si ce type d’aménagement est mis en place en région parisienne - l’association Collectif Vélo Ile-de-France recense d’ailleurs les initiatives via une carte accessible ici - de nombreuses villes en région y voit également une alternative pour l’après-confinement. C’est le cas de Charleville-Mézières, par exemple dans les Ardennes, comme l'explique le quotidien local L'Ardennais, ou encore de Grenoble en Isère.

L’initiative y est très bien accueillie par les Grenoblois. "C’est très agréable, surtout à Grenoble, explique cette cycliste grenobloise à BFMTV. Il y a souvent des rues à sens unique, et les vélos y sont à contre-sens des voitures, donc c’est très bien".

Temporaires, certaines pistes cyclables pourraient bien perdurer dans les prochains mois. C’est par exemple le cas à Neuilly. "C’est un équilibre à trouver entre la circulation automobile et la circulation cycliste, poursuit au micro de BFMTV Bernard Pralong, directeur aménagements à la ville de Neuilly. Une piste définitive est prévue jusqu’en 2022. La reprise de la circulation sera lente et on va l’observer".

Pauline Ducamp