BFM Business

Coronavirus: les prix du carburant toujours plus bas dans les stations-services

Les prix des carburants ont connu une nouvelle baisse la semaine dernière (image d'illustration).

Les prix des carburants ont connu une nouvelle baisse la semaine dernière (image d'illustration). - Philippe Huguen - AFP

Les prix du carburant ont de nouveau reculé la semaine dernière dans les stations-services françaises, selon les derniers chiffres officiels publiés ce lundi.

Dans le sillage des cours du brut, les prix de l’essence comme du gazole continuent de baisser dans les stations-services. Selon des chiffres officiels publiés ce lundi par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le prix du gazole, le carburant le plus vendu en France, se vendait 1,2132 euro par litre la semaine dernière en moyenne. Cela représente une baisse de 0,91 centime par rapport aux chiffres publiés une semaine plus tôt.

Le sans-plomb 95-E10 poursuit lui aussi sa baisse. Il a perdu 0,93 centime d’euro par litre, à 1,2514 euro.

Une tendance lourde sur fond d'atonie économique

Cette tendance dure depuis plus de deux mois, lorsque la crise du covid19 a durement ralenti d’abord l’économie chinoise, puis l’ensemble de l’économie mondiale. En effet, début janvier en France, les prix de l’essence et du gazole tournaient, voire dépassaient 1,50 euro le litre.

Les récentes décisions de l’OPEP de limiter sa production ne semblent pas encore se répercuter dans les prix à la pompe. Le prix du baril de mer du Nord, celui qui fait référence sur nos marchés européens et donc dans nos stations-service, était hier autour des 25 dollars. Avec la mise à l'arrêt de l'économie, les prix devraient donc rester en station ces prochaines semaines, ce qui est une bonne nouvelle pour les rares automobilistes qui peuvent circuler. 

Le prix du baril de pétrole américain a lui connu lundi un plus bas historique, sous la barre de zéro dollar le baril. Les prix repartaient légèrement à la hausse ce matin.

Pauline Ducamp avec AFP