BFM Business

Confiant sur la Model 3, Elon Musk évoque l'avenir industriel de Tesla

Elon Musk

Elon Musk - Brendan Slialowki/AFP

Elon Musk s'est montré confiant sur la montée en puissance de la production de sa Model 3. Il a également évoqué l'avenir de Tesla, avec la construction à venir d'une usine de batteries en Chine et le lancement de son SUV compact, le Model Y, en 2020.

Reculer pour mieux sauter. Afin d'accélérer la cadence de production de sa Model 3, Tesla va une nouvelle fois mettre son usine à l'arrêt. Après deux premières pauses en février et en avril dernier, le site de production de la marque américaine situé à Fremont, en Californie, stoppera son activité une dizaine de jours d'ici fin juin afin d'effectuer des ajustements sur la ligne de production. Objectif: atteindre le seuil de 5000 unités de Model 3 produites par semaine, a indiqué Elon Musk lors d'une conférence téléphonique avec des analystes financiers ce mercredi 2 mai.

Un problème lié à la batterie du véhicule semble désormais surmonté, a affirmé le constructeur automobile. La production serait ainsi passée de 2250 exemplaires par semaine mi-avril à 2270 unités par semaine lors de la seconde partie du mois.

Malgré les pertes, un chiffre d'affaires en hausse

Le patron de Tesla est également revenu sur les résultats du premier trimestre de l'entreprise. Comme l'indiquait Bloomberg il y a quelques jours, Tesla continue de brûler beaucoup d'argent. Sur les trois premiers mois de l'année, la trésorerie est ainsi restée dans le rouge, présentant un déficit d'un milliard de dollars, le groupe ayant dépensé 277 millions de dollars sur cette période. La perte nette a ainsi été multipliée par plus de deux, à 709,55 millions de dollars.

Les flux de trésorerie disponible, qui mesurent la capacité d'une société à financer ses investissements, s'élèvent eux à 2,7 milliards de dollars, soit 700 millions de moins comparé au dernier trimestre de 2017.

Point positif, l'activité ressort en hausse avec un chiffre d'affaires en hausse de 26,4% à 3,41 milliards de dollars. Elon Musk a également confirmé qu'il prévoyait d'atteindre la profitabilité au second semestre. Dans ses conditions, le patron de Tesla a indiqué qu'il n'avait pas "spécifiquement envie de lever des fonds supplémentaires", comptant sur les marges générées par sa Model 3 et des économies pour rester à flot. 

L'avenir: la Chine et le Model Y

Cette conférence téléphonique représentait aussi l'occasion d'évoquer l'avenir de la production industrielle de Tesla. La marque va continuer d'investir dans son usine de batteries, la Gigafactory, située dans le Nevada. "Dans l'avenir, les usines de batteries comprendront également la production de voitures", a précisé Elon Musk, ajoutant que la production de son prochain modèle, le SUV compact Model Y, ne commencera pas avant 2020 et ne se fera pas sur le site de Fremont qui est "follement rempli". Le Model Y pourrait ainsi être le premier véhicule Tesla "made in Nevada".

Par ailleurs, un projet de second site de production Tesla sera annoncé "pas plus tard qu'au quatrième trimestre". Une deuxième Gigafactory verra également "bientôt" le jour en Chine, le lieu exact de ce site de production de batterie (et donc de véhicules) sera prochainement dévoilé. L'horizon est en effet plus que favorable pour la marque américaine dans ce pays, premier marché automobile mondial. La Chine vient en effet d'annoncer l'ouverture progressive de son marché à partir de 2020, mais dès cette année pour la production de véhicules électriques et hybrides.

-
- © -

Retrouvez d'autres graphiques sur le site de Statista

Julien Bonnet