BFM Business

Comment obtenir 14.000 euros d'aides (ou plus) pour changer de voiture

Les particuliers peuvent actuellement bénéficier de 14.000 euros d'aides pour changer de voiture, a rappelé ce mercredi la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, invitée de Jean-Jacques Bourdin. Bonus, prime à la conversion, aides locales, retour sur le dispositif mis en place dans le cadre du plan de soutien à l'automobile et qui permet en réalité d'obtenir bien plus.

C'est une priorité de santé publique affichée par la ministre de la Transition écologique: lutter contre la pollution de l'air. Invitée de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV ce mercredi matin, Barbara Pompili est revenue sur les mesures liées à la transformation du parc automobile actuel.

En 2040, il n'y aura plus de ventes de voitures thermiques, et en 2030 (...) ce sont les véhicules qui émettent plus de 95 g/km de CO2. Mais ce qu'on fait surtout dans cette loi [la loi Climat &Résilience, actuellement en discussion à l'Assemblée nationale, ndlr], c'est qu'on s'attaque vraiment à la pollution de l'air", a déclaré la ministre, rappelant l'objectif de "mettre en place 45 zones à faibles émissions (ZFE)" dont 10 en 2021.

Des aides pour "accompagner" les Français

Dans ce cadre, la ministre a rappelé les nombreuses aides pour changer de voiture proposées actuellement, et récemment renforcées par un système de microcrédits.

Il y a des microcrédits, 5000 euros de microcrédits qui sont prévus (...). Ce sont des prêts garantis par l'Etat qui permettent à des personnes qui ont du mal à pouvoir payer le reste de leur voiture.

Barbara Pompili a également évoqué les 12.000 euros d'aides pour l'achat d'une nouvelle voiture, et même jusqu'à 14.000 euros dans les zones à faibles émissions "si vous voulez acheter une voiture électrique ou hybride".

Depuis l'annonce du plan de soutien à l'automobile en mai 2020, qui vise à la fois à soutenir l'industrie automobile française et aider les Français à opter pour un véhicule plus "propre", bonus et primes à la conversion ont en effet été renforcés.

Bonus de 7000 euros sur l'électrique

Jusqu'au 30 juin prochain, le bonus écologique pour l'achat d'une voiture 100% électrique a ainsi été porté à 7000 euros. Ou 27% de son prix au maximum, soit par exemple 4587 euros de réduction sur une Dacia Spring, appliquée à son prix de départ de 16.990 euros, soit un montant après bonus de 12.403 euros.

Le bonus maximum s'obtient donc pour un achat à partir de 26.000 euros environ. Pour les voitures à plus de 45.000 euros, il passe à 3000 euros. Et il n'y a pas d'aide pour les véhicules électriques neufs à plus de 60.000 euros.

Un bonus est aussi accessible pour les véhicules hybrides rechargeables avec plus de 50 kilomètres d'autonomie en 100% électrique: 2000 euros d'aide pour les achats inférieurs à 50.000 euros.

Prime à la conversion, une aide complexe à appréhender

La prime à la conversion permet elle de bénéficier jusqu'à 5000 euros d'aide supplémentaire. Le barème pour 2021 fixe l'aide financière accordée en fonction du véhicule mis à la casse, du revenu de référence du demandeur et des caractéristiques de son trajet domicile-travail.

En résumé, elle s'applique au véhicule acheté depuis le 3 août 2020, date de l'achat ou du premier loyer pour les achats en leasing, LOA et LLD. Il est assez complexe à appréhender, le plus simple restant de répondre à un questionnaire en ligne sur la page officielle du dispositif. Ce dernier vous indiquera, selon votre situation, si vous pouvez prétendre à cette prime.

Dans tous les cas, il faut mettre au rebut un véhicule diesel immatriculé avant le 1er janvier 2011 ou une voiture essence immatriculée avant le 1er janvier 2006, dans un centre agréé VHU (véhicule hors d'usage).

Pour obtenir l'aide maximale de 5000 euros, il faut disposer d'un revenu fiscal de référence inférieur à 6300 euros. Deuxième possibilité: justifier de trajets réalisés dans le cadre de son activité professionnelle avec un revenu fiscal de référence inférieur ou égal à 13.489 euros (plus de 30 km pour se rendre sur le lieu de travail depuis le domicile au quotidien, ou plus de 12.000 kilomètres par an avec un véhicule personnel).

Autre contrainte, celle concernant le véhicule acheté: cela doit être une voiture électrique ou hybride rechargeable, neuve ou d'occasion, à moins de 50.000 euros, toujours pour bénéficier de cette prime de 5000 euros.

Il est toujours possible de bénéficier d'une prime à la conversion pour un véhicule thermique, mais uniquement en essence Crit'Air 1 (vignette qui s'applique aussi pour les hybrides classiques, non-rechargeables) ou pour un véhicule diesel très récent, immatriculés depuis le 1er septembre 2019. Mais l'aide redescend à 3000 euros, avec les mêmes critères de revenus ou de déplacements domicile-travail.

Une aide supplémentaire pour les habitants des ZFE

En cumulant bonus et prime à la conversion, on retrouve donc bien les 12.000 euros évoqués par Barbara Pompili. On peut ajouter 1000 euros de prime à la conversion ZFE (zones à faibles émissions) et a priori encore davantage puisque Barbara Pompili a évoqué un montant de 14.000 euros.

Si "la majoration équivalente au montant attribué par une collectivité territoriale est plafonnée à 1000 euros" d'après le barème officiel, cela ne concernerait que la prime à la conversion (avec un montant maximum à 6000 euros).

La métropole du Grand Paris propose par exemple des aides complémentaires et on atteint donc un montant de subvention bien supérieur à celui annoncé par la ministre: 19.000 euros au total (bonus, prime à la conversion et aide locale) pour une voiture neuve et 13.000 euros pour une voiture d'occasion.

Jusqu'à 7000 euros sur l'occasion

Barbara Pompili a d'ailleurs bien mentionné l'occasion:

Même si vous achetez une voiture d'occasion (...), vous pouvez avoir 7000 euros de bonus et de prime à la conversion. (...) Moi ce que je veux c'est que l'écologie et le social soient toujours liés, et qu'il n'y ait personne sans solution", a précisé la ministre.

Depuis fin 2020, il est possible de bénéficier d'un bonus de 1000 euros pour l'achat d'une voiture d'occasion électrique. Montant auquel on peut donc ajouter les 6000 euros de montant maximal d'une prime à la conversion majorée dans les ZFE.

• Profiter de l'aide maximale à 19.000 euros, l'exemple "idéal":

Je possède une Renault Clio III diesel de 2010 et je souhaite changer de véhicule en profitant des aides actuelles pour passer à l'électrique. Ma voiture correspond, c'est un diesel immatriculé avant le 1er janvier 2011. Je vise une voiture électrique, une Renault Zoé, à 32.500 euros. Le bonus de 7000 euros s'applique, ramenant la facture de ma voiture à 25.500 euros. Comme j'ai mis ma Clio diesel à la casse et que mon revenu fiscal de référence est inférieur à 13.489 euros (et que je roule beaucoup dans le cadre de mon activité professionnelle, au moins 12.000 km par an), je peux aussi recevoir la prime à la conversion de 5000 euros. J'habite dans une ZFE, celle du Grand Paris, et je reçois donc la sur-prime de 1000 euros, soit une prime totale de 6000 euros. La facture de la Zoé passe à 19.500 euros. La métropole du Grand Paris m'apporte une aide supplémentaire pour l'achat d'un véhicule électrique neuf ou d'occasion, soit 6000 euros à déduire. L'achat d'une Zoé me revient finalement à 13.500 euros, contre un prix initial de 32.500 euros.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto