BFM Auto

CARTE - Stationnement: ce que vont coûter les PV en 2018 en Ile-de-France

Les communes ont désormais la possibilité de fixer le montant de l'amende de stationnement.

Les communes ont désormais la possibilité de fixer le montant de l'amende de stationnement. - AFP

CARTE - A partir du 1er janvier 2018, le montant des PV désormais appelés "forfait post-stationnement" va varier d'une commune à l'autre. En Ile-de-France, de nombreuses communes ont fait le choix d'augmenter ces amendes, découvrez combien vous devrez payer dans votre ville.

Adieu le PV de stationnement à 17 euros. A partir du 1er janvier prochain va s'appliquer la réforme du stationnement qui autorise les communes à fixer le montant de l'amende pour défaut de paiement, désormais appelé forfait post-stationnement (FPS). Ceux qui préféraient prendre le risque de payer une amende plutôt que de mettre une pièce dans le parcmètre s'exposent désormais à une facture beaucoup plus salée. De nombreuses communes ont en effet fait le choix d'augmenter largement l'amende. 

Si la carte ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.

Une trentaine d'euros en moyenne autour de Paris

Dans la région, Paris remporte la palme du FPS le plus cher avec 50 et 35 euros selon la zone (voir carte). Les contrevenants pourront par ailleurs être verbalisés deux fois au cours d'une même journée et donc écoper d'un FPS de 100 euros. Globalement, les villes voisines de Paris ont aussi décidé de faire grimper l'amende avec des montants oscillant entre 23 euros pour Suresnes (Hauts-de-Seine) par exemple à 50 euros à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) (pour la zone la plus chère). La plupart des communes de la petite couronne ont en moyenne fixé un FPS autour de 30 euros.

Des villes qui abandonnent le stationnement payant

Il faut s'éloigner un peu plus de Paris pour trouver des villes qui ont choisi de conserver l'amende à 17 euros (Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, Maisons-Alfort dans le Val-de-Marne), voire même de baisser le montant du FPS. Certaines villes comme Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) ou Bougival (Yvelines) ont quant à elles complètement supprimé l'amende. Dans la plupart des cas, ces villes abandonnent le stationnement payant au profit des zones bleues.

Les communes ont jusqu'au 31 décembre 2017 pour fixer le montant du forfait post-stationnement. Passé ce délai, si le tarif n'a pas été présenté et adopté en conseil municipal, les conducteurs ne seront pas verbalisables. 

Carole Blanchard, Antonin Moriscot, Pauline Ducamp avec Emeline Gaube