BFM Auto

Bruno Le Maire n’exclut pas de prolonger la prime à la conversion

Bruno Le Maire n'exclut pas de prolonger le nouveau dispositif de la prime à la conversion.

Bruno Le Maire n'exclut pas de prolonger le nouveau dispositif de la prime à la conversion. - ANDREAS SOLARO / AFP

Limité initialement à 200.000 primes, le dispositif pourrait être prolongé suite à son succès. Bruno Le Maire n’exclut pas de le prolonger, alors que 100.000 primes ont déjà été écoulées.

Et si la prime à la conversion collection été 2020 perdurait à la rentrée? C’est ce qu’a laissé entendre Bruno Le Maire ce jeudi.

"Nous verrons quelles décisions nous prendrons. Nous verrons s'il y a lieu ou non de prolonger le dispositif, pour le moment nous restons sur 200.000", a précisé le ministre de l’Economie lors d'une téléconférence de presse organisée à l'issue de la première réunion du comité d'orientation pour la recherche automobile et la mobilité (Coram), rapporte l'agence Reuters.

100.000 primes à la conversion déjà distribuées

100.000 primes ont déjà été distribuées, a expliqué Bruno Le Maire ce jeudi, soit la moitié du quota de 200.000 primes allouées par le plan de soutien à l’automobile, présenté le 26 mai par Emmanuel Macron. A cette époque, la situation était claire: le dispositif devait s’arrêter quand les 200.000 primes auront été distribuées ou alors au 31 décembre, quel que soit le nombre de prime attribuées. "Premier arrivé, premier servi", comme l’écrit Autoplus. L’engouement des Français pour le dispositif en seulement un mois semble avoir changé la donne.

Lancée d’abord par Nicolas Hulot quand il était ministre de l’environnement en 2018, ce dispositif avait connu un premier gros succès jusqu’à l’été 2019, avec 300.000 primes attribuées dès la première année, et 350.000 en 2019. Face au budget nécessaire pour l’alimenter, le gouvernement l’avait raboté en août 2019. La version 2020 avec un plafond relevé semble donc avoir retrouvé l’engouement suscité par la première mouture de la prime à la conversion.

Un déstockage en concession

"Ce dispositif a été bien conçu car le plafond de ressources pour en bénéficier a été élargi de 13.000 euros environ à 18.000 euros par part fiscal, ce qui fait qu’une famille avec deux enfants arrive à un revenu fiscal de 54.000 euros. Elle peut alors acheter des véhicules de moyenne gamme, ou des hybrides rechargeables grâce au bonus, nous explique Louis-Carl Vingon, président de Ford France. Ce dispositif intègre du véhicule neuf, d’occasion, même du diesel".

Les concessionnaires ont eux profité de ce dispositif pour écouler leurs stocks de véhicules. Et si de nombreux clients ont acheté grâce à la prime, cette dernière a aussi amené en concession des clients qui espéraient en bénéficier, n’étaient pas éligibles et sont tout de même repartis avec un véhicule.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto