BFM Auto

Bonus, prime à la conversion: à quoi ressemblera le plan d'aide à l'automobile

Emmanuel Macron annoncera mardi prochain un plan de relance à destination de l'automobile. Le but est de relancer les ventes pour sauver l'industrie automobile française, constructeurs, équipementiers et distributeurs.

Des primes pour inciter les Français à acheter des voitures. Après des semaines de discussions entre les professionnels du secteur et le ministère de l’Economie, Emmanuel Macron doit annoncer mardi un plan de relance de l’automobile. Avec le défi d'inciter les Français à renouveler leur véhicule dans un contexte de crise économique et en verdissant le parc. Hausse du bonus écologique, soutien à l’achat d’une voiture hybride rechargeable, prime à la conversion, quelles sont les pistes attendues pour mardi?

  •  Un bonus écologique à 8000 euros

Le plan doit inciter les Français à acheter des voitures électriques, Bruno Le Maire l’avait annoncé dès la mi-avril. Selon des indiscrétions des Echos et du Parisien, le bonus écologique devrait passer de 6000 à 8000 euros pour les particuliers.

Autre point essentiel: alors qu’il avait été divisé par deux pour les professionnels en début d’année, le bonus écologique pour l’achat d’une voiture électrique devrait repasser à 6000 euros. C'était clairement une demande du secteur, avec la chute du bonus, les commandes par les pros avaient aussi reculé. Or, ils représentent plus de la moitié des achats de voitures neuves.

  •  Un bonus pour les hybrides rechargeables

Autre nouveauté: les véhicules hybrides rechargeables vont bénéficier d’un bonus. Il devrait être de 2000 euros. Ces véhicules combinent un moteur thermique et un moteur électrique ainsi qu’une batterie, de quoi parcourir quelques dizaines de kilomètres au quotidien en mode tout électrique.

  •  Une prime à la conversion élargie

Le plan automobile devrait aussi revoir le dispositif de la prime à la conversion. Très populaire dès son lancement en 2018 car il permettait d’acquérir des voitures d’occasion, il avait été raboté l’été dernier. Il coûtait trop cher aux finances de l’Etat. La nouvelle version de la prime devrait passer à 2000 euros pour les ménages modestes, et 4000 euros pour les ménages très modestes. Les détails des critères d’éligibilité devraient être connus mardi. S’il faudra toujours mettre une vieille voiture à la casse pour en bénéficier, plus de véhicules pourraient en bénéficier. Là aussi, les détails devraient être connus mardi.

  •  Des aides pour l'installation de bornes de recharge

Selon Le Parisien, le plan devrait aussi comprendre des aides pour les installations de borne de recharge, afin de rassurer les Français dans leur utilisation de voitures électrifiées. Cette semaine, sur BFMTV, le secrétaire d’Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, avait d’ailleurs demandé le déploiement de 100.000 bornes d'ici 2022 sur les autoroutes. Le plan devrait de son côté aider le financement de bornes installées à domicile, par exemple dans les copropriétés.

  • Les consommateurs seront-ils au rendez-vous?

Plusieurs questions restent cependant en suspens. Tout d’abord, la durée de ce plan. Il devrait être mis en place rapidement mais pour combien de temps? Cela dépendra clairement du budget que le gouvernement a choisi d’allouer pour ces aides à l’achat. Ensuite, les différentes aides seront-elles toujours cumulables, comme aujourd’hui bonus et prime à la conversion par exemple, ce qui offrirait des formules très intéressantes.

Enfin et surtout, les Français vont-ils avoir envie de se rendre en concession et d’acheter une voiture? Face à la crise économique c’est une véritable incertitude sur lesquels les constructeurs comme le gouvernement n’ont que peu de visibilité.

Pauline Ducamp