BFM Business

Auto-écoles: embouteillages pour passer le permis de conduire

Les examens du permis de conduire reprennent ce lundi 8 juin. 350.000 élèves attendent de passer leur examen pratique du permis de conduire.

Les examens du permis de conduire reprennent officiellement ce lundi 8 juin dans toute la France, et c’est l’embouteillage qui se profile. Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur et des auto-écoles, tous examens confondus (code de la route, code moto, permis moto, poids lourds, permis B…), près de 400.000 candidats attendent dans les auto-écoles de pouvoir se présenter aux examens.

"La situation de crise sanitaire a entraîné l'annulation de plus de 350 000 examens pratiques du permis de conduire (toutes catégories confondues)", précise ce lundi la délégation interministérielle à la sécurité routière.

Des plannings compliqués à organiser

Depuis le 15 mars, juste avant le confinement, tous les examens du code comme des différents permis étaient suspendus, dont celui du permis B. Résultat: il faut faire passer tous les candidats des mois de mars, avril et mai, tout en accueillant ceux qui ont fini leur préparation ces dernières semaines, depuis la réouverture des auto-écoles la semaine du 11 mai.

"Il n’y a pas plus de monde à faire passer, mais le bouchon qui s’est créé suite à la fermeture fait que l’on retrouve nos propres clients et ceux qui devaient le passer deux mois plus tôt", explique à BFMTV Moncef Abizid, gérant d’une auto-école dans le 12e arrondissement à Paris.

Selon le ministère de l’Intérieur, les candidats au permis qui auraient du le passer pendant le confinement seront prioritaires. Mais à écouter les patrons d’auto-écoles, le retard ne sera pas forcément facile à rattraper.

"C’est possible en temps normal, mais le manque d’organisation de l’administration fait que tout le mois de juin, nous aurons des places en fonction d’options que nous aurons posées et nous serons prévenus un peu au dernier moment. Mercredi dernier, on nous a par exemple donné des places qui ont été annulées jeudi", explique au micro d’Ashley Chevalier sur BFMTV Thibaut Droinet, vice-président de l’UNIC et moniteur d’auto-école.

Un protocole sanitaire strict 

Il faut surtout respecter le nouveau protocole sanitaire (désinfection entre chaque candidat, aération du véhicule, housse de protection sur les sièges, visière, masques), ce qui implique de prendre moins de candidats à chaque journée d’examen. Ce lundi par exemple, onze candidats seulement pourront passer l’examen soit un à deux de moins que lors d'une journée normale. Et certaines contraintes inattendues se présentent. "La semaine dernière, des examens ont été annulés dans le sud de la France à cause de la pluie", poursuit Thibaut Droinet.

Le nouveau protocole sanitaire ne facilite pas forcément les choses pour les candidats qui ont besoin de réussir leur permis.

"Cela rend les choses un peu plus stressantes avec le masque, tout le protocole", explique Medhi qui doit passer l’examen pratique du permis de conduire ce matin.

Pour ceux qui ne sont pas encore inscrits dans une auto-école, il faudra s'armer de patience. En s'inscrivant aujourd'hui, ils devraient pouvoir passer l'examen d'ici 5 à 6 mois, comme 3 mois en moyenne en temps normal.

Pauline Ducamp