BFM Tech

Pokémon Go : la chasse aux monstres va devenir plus difficile

Une figurine de Rattatac

Une figurine de Rattatac - CC, Figure Focus (Flickr)

Le jeu développé par Niantic vient d’être mis à jour. Parmi les joueurs, les nouveautés sont loin de faire l’unanimité. D'autant qu'un outil tiers aidant à trouver les Pokémon a été en parallèle arrêté.

Depuis la sortie du jeu, les fans de Pokémon Go ont parcouru de nombreux kilomètres à la recherche de monstres. En deux semaines seulement, un joueur a déjà mis la main sur les 142 créatures disponibles en Amérique du Nord, en parcourant un total de 153 km. Mais les millions d’utilisateurs plus modérés avancent également à grands pas, en s’aidant parfois d’outils extérieurs. Parmi eux, des cartes recensant l’emplacement des Pokémon. Avec sa première grosse mise à jour, le studio de développement à l’origine du jeu vient de leur déclarer la guerre.

Les applications tierces ne sont plus les bienvenues

Depuis quelques heures, l’application - non officielle - Pokévision ne fonctionne plus. A la différence des cartes collaboratives où chaque joueur ajoute l’emplacement des Pokémon, elle fonctionnait en communiquant directement avec les serveurs du jeu. L’arrêt de Pokévision semble être lié à une demande de Niantic et de Nintendo. Sur Twitter, l’équipe de l’appli a expliqué ne plus pouvoir garantir son bon fonctionnement.

Dans le même temps, une fonction interne au jeu a été désactivée. Jusqu’à maintenant, les joueurs pouvaient bénéficier d’un radar à Pokémon. Pas très intuitif et loin d’être aussi précis que Pokévision, il leur permettait cependant de voir la liste des monstres à proximité, sans pour autant communiquer leur emplacement exact. Pour souffler le chaud et le froid, un système d’affichage d’empreintes de pattes donnait des indices sur la distance qui séparait le joueur des créatures. Plus elles étaient nombreuses, plus le Pokémon était éloigné. Désormais, ces indications n’existent plus, rendant la chasse d’autant plus difficile.

Sur les forums et les réseaux sociaux, de nombreux joueurs fustigent cette mise à jour qui vient compliquer leur quête. Si les créateurs de Pokémon Go considéraient Pokevision comme de la triche, les utilisateurs ne sont pas du même avis. Pour eux, cette carte était essentielle pour savoir dans quelle direction aller. Surtout, elle représentait une motivation supplémentaire pour se déplacer à l’autre bout de la ville à la recherche d’une espèce rare. Désormais, il faut donc se déplacer à l’aveugle.

Faire passer les joueurs à la caisse?

Rendre le jeu plus long et difficile permet d’augmenter sa durée de vie. Mais cela peut également inciter les joueurs occasionnels à passer à la caisse en achetant des outils permettant de mieux capturer les Pokémon. Avec un nombre de téléchargements record, les créateurs du jeu pourraient être tentés de profiter de cette manne financière.

En arrivant avant l’été, Pokémon Go a su rassembler les foules. Mais sa popularité n’est pas étrangère aux nombreuses applications tierces qui ont su donner des objectifs communs aux utilisateurs. Le succès de ces dernières montre que l’application officielle est encore très incomplète et manque d’outils pour entretenir sa communauté.

Sa stratégie pourrait donc aussi jouer contre elle, en démotivant les joueurs qui n’ont pas envie de passer des heures à la recherche de Pikachu. La semaine dernière, le studio de développement annonçait les axes d’améliorations sur lesquels il travaille. Encore faudra-t-il que ces nouveautés ne tardent pas trop à faire leur apparition. Car d’ici quelques semaines, le froid fera son retour, et il pourrait bien avoir raison d’une grande partie des utilisateurs.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech