BFM Business

Facebook: une vidéo complotiste et mensongère en tête des publications les plus populaires au sujet du vaccin

Capture d'écran Facebook

Capture d'écran Facebook - BFMTV

La vidéo publiée par un compte conspirationniste bien connu est actuellement plébiscitée sur le réseau social. Elle reprend des théories mensongères sur un lien entre vaccin et 5G.

Un vaccin contre le Covid-19 pour nous connecter secrètement à la 5G? Cette théorie, régulièrement reprise par la sphère complotiste, est visée depuis le mois de décembre par Facebook, qui interdit notamment à ses utilisateurs d’affirmer que le vaccin contient des micropuces.

Mais la modération du réseau social a ses limites: depuis vingt-quatre heures, une publication francophone très partagée reprend ces affirmations mensongères et sans fondement. D'après l'outil d'analyse CrowdTangle (appartenant à Facebook), il s'agit de la publication la plus populaire parmi celles qui ont associées au mot-clé “vaccin”

“Vous nanoparticuler”

“Le but de ce vaccin, c’est de vous injecter des nano-particules [...] de vous nanoparticuler [...] et là, avec la 5G, on va pouvoir vous manipuler, vous détruire, c’est de la folie pure. La grande difficulté pour beaucoup de gens, c’est que c’est tellement énorme qu’ils n’arrivent pas à y croire”, explique notamment Christian Tal Schaller, bien connu de la sphère complotiste suisse.

L’homme participe à une vidéo Facebook diffusée sur la page de Jean-Jacques Crèvecœur, qui a lui-même repris à son compte cette théorie et qui compte plus de 340.000 abonnés.

La publication a été partagée 1.400 fois et a généré plus de 2.200 réactions sur Facebook depuis sa mise en ligne hier 21 janvier. Au total, la vidéo de plus de deux heures - initialement diffusée en direct - a été vue 30.000 fois.

Capture d'écran CrowdTangle
Capture d'écran CrowdTangle © BFMTV

Si Jean-Jacques Crèvecœur et Christian Tal Schaller peuvent échanger avec leur communauté sur Facebook, ils sont en revanche bannis de YouTube depuis plusieurs mois, en raison de la diffusion de fausses informations liées au Covid-19 pouvant mettre en danger les spectateurs.

Un “puçage” techniquement impossible

Ces théories au sujet des vaccins contre le Covid interprètent à tort l’utilisation de composants réels comme les nanoparticules lipidiques, une couche de graisse chargée de protéger l’ARN messager des vaccins Pfizer/BioNtech et Moderna.

Une matière graisseuse qui n’a aucune faculté de se connecter au moindre réseau (ce qui nécessiterait a minima une batterie, des circuits informatiques, un modem et une puce GPS).

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech