BFM Business

Vaccin contre le Covid-19: Pfizer considère désormais qu'il y a 6 doses par flacon

Des flacons du vaccin Pfizer-BioNTech Covid-19 à la pharmacie de l'hôpital Emile Muller à Mulhouse, le 13 janvier 2021

Des flacons du vaccin Pfizer-BioNTech Covid-19 à la pharmacie de l'hôpital Emile Muller à Mulhouse, le 13 janvier 2021 - SEBASTIEN BOZON © 2019 AFP

Le laboratoire a donc indiqué jeudi avoir commencé à adapter ses livraisons après ce relèvement. Ce qui revient en fait à diminuer le nombre de flacons livrés.

Après avoir indiqué la semaine dernière qu'il prévoyait de baisser ses livraisons de vaccins en Europe, puis avoir présenté un plan pour revenir au "calendrier initial de livraisons à partir de la semaine du 25 janvier", le laboratoire Pfizer explique aujourd'hui avoir commencé à adapter ses livraisons après avoir relevé le nombre de doses disponibles par flacon.

Ce qui revient en fait à diminuer le nombre de flacons distribué à chaque pays.

Jusqu'à récemment, le laboratoire livrait les pays acheteurs sur la base de cinq doses de vaccin par flacon. Mais les centres de vaccination parvenaient à en tirer six doses, ce qui alimentait l'espoir de pouvoir vacciner davantage de personnes.

En se basant sur une recommandation, le 8 janvier, de l'Agence européenne du médicament, qui "a autorisé l'utilisation de l'extra-volume présent dans les flacons de vaccin, considérant qu'il correspondait à une sixième dose", il est "donc possible désormais d'extraire six doses et non plus cinq dans les flacons", précise Pfizer, jeudi, dans un courriel à l'AFP.

Une 6e dose, un "vrai défi" pour les soignants

"Nous allons tenir nos engagements de livraison auprès des États conformément aux commandes qui ont été passées - celles-ci ont toujours été basées sur un nombre total de doses et non de flacons - et conformément à l'étiquetage approuvé dans chaque pays", a indiqué le fabricant dans son courriel.

Le retard de livraison sera rattrapé "à la fin du premier trimestre", a aussi assuré lundi la ministre française déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher, se disant cependant "vigilante".

Selon les chiffres arrêtés lundi soir, la France avait reçu 1,6 million de doses. Contactée par l'AFP, la Direction générale de la santé n'avait pas encore réagi jeudi, mais mardi, le ministère de la Santé indiquait aux journalistes que l'extraction de la 6e dose nécessitait "un geste médical" et du "matériel" approprié en seringues, évoquant "un vrai défi".

Pfizer-BioNTech ont récemment relevé leur objectif de production du vaccin, le faisant passer de 1,3 milliard à 2 milliards de doses pour l'ensemble de l'année 2021, grâce notamment à ce recalibrage en six doses et à l'expansion des sites de production, indique Pfizer.

L'UE a sécurisé pour l'ensemble de l'Europe 600 millions de doses de ce vaccin. Au total, la Commission européenne a négocié six contrats avec des laboratoires pharmaceutiques, et elle est en discussions avec deux autres (Novavax et Valneva), pour un potentiel de plus de 2,5 milliards de doses de vaccins.

OC avec AFP