BFM Business

Retard de livraison des vaccins Pfizer: l'UE s'inquiète, le labo veut rassurer

Des doses du vaccin Pfizer-BioNTech Covid-19 disponibles dans l'Est de la France le 13 janvier 2021

Des doses du vaccin Pfizer-BioNTech Covid-19 disponibles dans l'Est de la France le 13 janvier 2021 - SEBASTIEN BOZON © 2019 AFP

Le laboratoire américain explique qu'il s'agit de modifier son processus de fabrication dans son usine de Puurs en Belgique afin de pouvoir monter en charge. Et assure que les doses promises au 1er trimestre seraient livrées comme prévu.

Le laboratoire américain Pfizer a averti vendredi d'une baisse "à compter de la semaine prochaine" des livraisons de vaccins anti-Covid vers la Norvège et l'Europe, le temps d'améliorer ses capacités de production.

"La Commission européenne et, par son intermédiaire, les Etats membres de l'UE ont été informés que Pfizer ne serait pas en mesure de respecter pleinement les quantités de livraison promises pour les trois à quatre prochaines semaines en raison de rénovations à l'usine de Puurs", en Belgique, explique un communiqué du ministère allemand de la santé.

"Inacceptable"

La Norvège avait plus tôt dans la journée annoncé qu'elle avait été avertie par Pfizer d'une réduction temporaire des livraisons. Le pays table sur une baisse de 17,8% des volumes de doses par rapport à ses prévisions.

Suite à cette annonce, six pays de l'Union européenne ont exprimé leur "sérieuse préoccupation" quant à ces retards. Les ministres du Danemark, de l'Estonie, de la Finlande, de la Lituanie, de la Lettonie et de la Suède ont dénoncé dans cette lettre une situation "inacceptable" portant préjudice à la "crédibilité du processus de vaccination".

Dans la foulée, Pfizer a assuré à l'UE que les doses promises au premier trimestre seraient livrées comme prévu. "J'ai immédiatement appelé le directeur-général de Pfizer (...) Il m'a assuré que toutes les doses garanties pour le 1er trimestre (à destination de pays de l'UE) seront bien livrées au 1er trimestre", a déclaré Ursula van der Leyen, la chef de l'exécutif européen

Un nouvel objectif de 2 milliards de doses pour 2021

Dans un communiqué, la firme américaine indique: "Pfizer met tout en œuvre pour livrer plus de doses de vaccin qu’initialement prévu, avec un nouvel objectif de 2 milliards de doses pour 2021. Pour y parvenir, nous augmentons nos capacités industrielles dans le but d’accroître le rendement et le nombre de doses disponibles. Cela implique de modifier nos procédés et nos installations, ce qui va nécessiter des autorisations réglementaires spécifiques. Il pourrait ainsi avoir à court terme des fluctuations dans le calendrier d’expédition des commandes depuis notre usine en Belgique (Puurs). Malgré cet effet temporaire sur les livraisons de fin janvier et début février, la quantité de doses disponibles pour les patients augmentera de façon significative dès la fin du mois de février et en mars".

Au total, les pré-commandes de Bruxelles à Pfizer-BioNTech représentent 500 millions de doses, assortis d'un option pour 100 millions supplémentaires

Pfizer n'a pas en revanche précisé si les retards de livraison de son vaccin, développé en collaboration avec le groupe allemand BionTech et autorisé dans plusieurs pays à travers le monde, ne concernaient que l'Europe ou également d'autres régions.

OC avec AFP