BFM Business

Apple envisage de transférer une partie de sa production hors de Chine

-

- - HECTOR RETAMAL / AFP

Le groupe de Cupertino réfléchirait à transférer 15 à 30% de sa production hors de Chine. L’Inde, le Vietnam, l’Indonésie et la Malaisie voire le Mexique seraient envisagés.

Dans un contexte de guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, Apple pourrait décider de transférer une partie de sa production hors de l’Empire du Milieu. Le groupe de Cupertino a en effet demandé à ses principaux fournisseurs d’estimer le coût du transfert de 15 à 30% de leurs capacités de production de la Chine vers l’Asie du Sud-Est "dans la perspective d’une restructuration de sa chaîne d’approvisionnement", selon une information de la publication Nikkei Asian Review relayée par Reuters.

Même en cas d’accord commercial entre Pékin et Washington, Apple ne compterait pas changer d’avis, estimant que sa dépendance vis-à-vis de la Chine est trop importante.

Inde, Vietnam, Indonésie...

Dans cette optique, les principaux assembleurs d’iPhone, Foxconn, Pegatron et Wistron, celui du MacBook Quanta Comuter, le fabricant d'iPad Compal Electronics et ceux d'AirPods, Inventec, Luxshare-ICT et Goertek ont été invités à étudier les différentes options pour s’installer en dehors de Chine. Pour assembler l’iPhone, l’Inde, le Vietnam, l’Indonésie et la Malaisie voire le Mexique seraient envisagés.

"La semaine dernière, Foxconn a assuré disposer de capacités suffisantes en dehors de la Chine pour répondre à la demande d'Apple sur le marché américain alors que le président Donald Trump menaçait d'imposer des droits de douane sur l'équivalent de 300 milliards de dollars d'importations chinoises", écrit Reuters.

"Jeu de poker"

Apple n’a pas fixé de date limite à ses fournisseurs. Le groupe estime par ailleurs que 18 mois seront nécessaires avant de pouvoir lancer la production dans un autre pays.

Mais les analystes de Wedbush Securities ne croient pas en cette décision. Selon eux, il s’agit d’un "jeu de poker" visant à encourager la signature d’un accord à long terme entre Pékin et Washington. Ils estiment par ailleurs qu’Apple ne pourra transférer que 5 à 7% e la production des iPhone dans un pays comme l’Inde sur les 12 à 18 prochains mois et pensent qu’il faudra au moins deux ou trois ans pour transférer 15% de la production d’iPhone vers d’autres pays que la Chine.

Paul Louis