BFM Normandie
Normandie

Classement des villes étudiantes: Rouen, Caen et Le Havre attractives et en progression

Le magazine L'Étudiant a dévoilé son classement 2022 des villes étudiantes.

Le magazine L'Étudiant a dévoilé son classement 2022 des villes étudiantes. - BFMTV

Le magazine L'Étudiant publie ce jeudi son 16e palmarès des villes étudiantes. Au total, 45 agglomérations ont été jugées selon une quinzaine de critères.

La Normandie grimpe au classement des villes étudiantes publié ce jeudi par le magazine L'Étudiant. Caen reste la mieux positionnée de la région et gagne même une position se plaçant 15e pour ce classement 2022 par rapport à l'an dernier.

Rouen, 27e au classement 2021, occupe cette année la 24e place tandis que Le Havre gagne deux rangs et prend la 35e position.

Le classement des villes étudiantes de Normandie.
Le classement des villes étudiantes de Normandie. © BFMTV

C'est Toulouse qui conserve cette année la tête du classement, suivie par Rennes, Montpellier et Strasbourg qui se partagent la troisième place. L'intégralité du classement des villes étudiantes est à retrouver sur le site de L'Étudiant.

Une riche offre de formation à Caen

Là où la ville de Caen se distingue, c'est principalement pour son offre de formation. Elle est 5e sur ce critère vis-à-vis des autres villes étudiantes de France.

"L’offre de formation fait partie des plus importantes de notre classement quand on la rapporte à la taille de la population", confirme Manon Pellieux, data journaliste chargée des classements au magazine L'Étudiant.

La vie étudiante à Caen est facilitée par des "loyers stables sur un an", un critère important alors que "la tendance générale sur les autres villes est plutôt à l’augmentation du prix des loyers", précise Manon Pellieux. L'offre de logements Crous est jugée "intéressante" entre le nombre disponible et les étudiants pouvant en bénéficier.

Certains événements, comme le traditionnel Carnaval étudiant de Caen, attirent aussi les jeunes puisque 95% des étudiants interrogés par le magazine disent qu’ils recommanderaient la ville.

Par contre, Caen "peine un peu à attirer des étudiants internationaux sur son campus" avec une part assez faible par rapport aux autres villes.

Rouen progresse sur plusieurs critères

Comme à Caen la ville de Rouen bénéficie de loyers modérés qui "n’augmentent pas trop sur un an", analyse Manon Pellieux. L'offre de formation s'améliore avec des parcours plus sélectifs en prépa et dans certaines écoles, membres de la Conférence des Grandes écoles, permettant "d'attirer des étudiants qui viennent d'un peu plus loin".

Pour autant, Rouen attire moins d'étudiants internationaux que dans d'autres villes comparables en France. "C’est un point d’amélioration tout comme le nombre d’étudiants en doctorat", souligne L'Étudiant.

L'offre culturelle de la ville s'améliore également, mais des efforts restent à faire sur les tarifs des transports en commun. Le magazine note que le réseau se situe "dans la fourchette haute des tarifs sur l’abonnement annuel des étudiants".

Rouen n'est d'ailleurs que 36e sur le critère du cadre de vie par rapport aux autres de ville, mais elle gagne tout de même trois places en un an.

La ville la plus peuplée de Normandie reste sur la troisième marche du podium dans la région, mais progresse au niveau national.

"Un des points forts du Havre c’est qu’il y a un grand nombre d’initiatives locales mises en place pour les étudiants", affirme Manon Pellieux.

Le magazine souligne que les étudiants bénéficient de plusieurs aides pour leur faciliter le quotidien et que plusieurs actions sont mises en place "pour accueillir les étudiants lors de la rentrée". Comme à Caen et à Rouen, les loyers modérés peuvent attirer certains étudiants attentifs à leur budget.

L’offre de formation s'améliore cette année au Havre avec "de plus en plus de formations sélectives qui vont attirer des étudiants venant d’un peu plus loin", souligne Manon Pellieux.

La progression de la cité océane au classement des villes étudiantes va "prendre du temps", admet la journaliste alors que "Le Havre fait partie des villes où la part d’étudiants dans la population reste assez faible".

Comment est établi ce classement?

L’Étudiant
a passé au crible 45 villes universitaires de plus de 8000 étudiants pour identifier celles où la qualité de vie est la meilleure pour étudier.

Pour réaliser ce classement plusieurs indicateurs permettant de mieux cerner les besoins des étudiants ont été pris en compte:

• Une offre de formation qualitative et suffisamment diversifiée
• Des logements disponibles et abordables
• Un réseau de transports en commun efficace et peu onéreux
• Un programme culturel riche et varié
• Un marché de l’emploi important et dynamique
• Une ville attractive pour les étudiants européens du programme Erasmus

Amaury Tremblay