BFM Marseille
Marseille

"Une réussite économique indéniable": la région Sud espère des retombées de la Coupe du monde de Rugby

Dix matchs de la compétition se joueront en Provence-Alpes-Côte d'Azur. La région espère avoir plus de deux milliards d'euros de retombées économiques.

La région Sud affiche ses ambitions pour la Coupe du monde de Rugby. L'évènement, qui se tiendra dans plus d'un an en France, est très attendu par les supporters mais aussi par les élus de Provence-Alpes-Côte d'Azur qui espèrent d'importantes retombées économiques.

Dix matchs dans la région Sud

La région prendra largement sa place dans cette Coupe du monde avec la tenue de dix matchs sur 48 au sein du territoire. Six se joueront à l'Orange Vélodrome de Marseille tandis que quatre autres rencontres auront lieu à l'Allianz Riviera de Nice.

Quatre sélections nationales tiendront leur camp de base dans des villes du sud-est du pays. Le XV de France s'installera à Aix-en-Provence tandis que les champions du monde en titre sud-africains seront basés à Toulon lors de la compétition. Les Ecossais prendront eux leurs quartiers du côté de Nice. Enfn, l'équipe d'Uruguay a choisi de s'installer à Avignon.

La région Sud entend bien profiter des ces matchs et de la présence de joueurs stars du rugby pour attirer de nombreux touristes français mais surtout étrangers. Lors d'une conférence à Marseille ce mardi, le président du comité régional du tourisme de la région Sud François de Canson, s'est réjouit de la forte implication de la région dans cette Coupe du monde et des conséquences bénéfiques que l'événement va engendrer.

"C'est une réussite économique indéniable pour la région. Quand on a 480.000 visiteurs étrangers qui vont venir en région, quand on y travaille depuis 2016, quand on a un plan rugby depuis 2019, quand on a mis cinq millions d'euros au niveau de la région, on a envie de réussir", s'enthousiasme l'élu du Var au micro de BFM Marseille.

2,4 milliards d'euros de retombées économiques espérés

La région Provence Alpes-Côte d'Azur ambitionne 2,4 milliards d'euros de retombées économiques grâce notamment à la présence des touristes étrangers. La Ville de Nice espère également que l'évènement va permettre de créer ou de soutenir 17.000 emplois.

Pour réussir ces objectifs, un plan Rugby a été lancé au niveau régional il y a plus de trois ans. Un budget de plusieurs millions d'euros y est dédié pour notamment des investissements dans les installations sportives et pour promouvoir l'organisation de grandes manifestations telles que cette Coupe du monde.

500.000 euros sont prévus pour faire la promotion de l'événement. La région contacte aussi des tours opérateurs de grands pays amateurs de rugby, tels que l'Afrique du Sud, afin qu'ils fassent venir leurs supporters en Provence-Alpes-Côte d'Azur. L'objectif affiché est de faire venir les touristes et de les faire rester dans la région entre les matchs.

"On est la première région touristique de France pour l'accueil de la clientèle étrangère donc je crois qu'on a l'occasion aujourd'hui de montrer encore une fois qu'on est prêt, qu'on travaille ensemble. Il faut qu'il y en ait pour tout le monde donc tout le monde bénéficiera de ce plan Rugby et de la Coupe du monde", promet François de Canson.

Le festival du rugby amateur à Digne-les-Bains

Par ailleurs, les Alpes-de-Haute-Provence comptent bien aussi participer à la fête du rugby en septembre 2023. En parallèle de la Coupe du monde, où s'affronteront les meilleures nations, le festival du rugby amateur se tiendra à Digne-les-Bains.

Le club de la ville espère faire partager à l'ensemble de ses habitants cet événement qui regroupera là encore, des joueurs du monde entier.

"L'idée c'est vraiment de faire participer tout le monde c'est à dire que des écoles vont pouvoir accueillir des joueurs néo-zélandais (...) de pouvoir découvrir un pays, de partager à travers le monde", expliquait en janvier dernier Jérémy Teyssier, président du rugby club Dignois auprès de BFM DICI.

Pour le début de la Coupe du monde de rugby, il faudra toutefois encore patienter. La compétition débutera le 8 septembre 2023 pour s'achever plus d'un mois plus tard le 20 octobre.

Gauthier Hartmann et Elisa Montagnat