BFM Marseille

Marseille: deux braconniers suspectés d'avoir chassé des espèces illégales déférés devant la justice

La balance de la Justice (illustration)

La balance de la Justice (illustration) - AFP

Lors de perquisitions à leur domicile, les enquêteurs sont tombés sur des cadavres d'oiseaux protégés et d'autres vivants, mais dont la détention est interdite.

Deux chasseurs soupçonnés de braconnage sur les collines de l'Estaque (Bouches-du-Rhône), à l'ouest de Marseille, ont été interpellés, mis en garde à vue et déférés devant le parquet de Marseille ce lundi, a appris BFM Marseille-Provence de source policière.

Des espèces protégées retrouvées lors de perquisitions

Lors d'une perquisition au domicile du premier, les enquêteurs sont tombés sur deux armes de chasse, sept oiseaux protégés morts et plumés dans le congélateur et deux chardonnerets élégants en cage, dont la détention est interdite.

Lors d'une perquisition chez le second, les policiers ont trouvé deux oiseaux protégés (un verdier d'Europe et une linotte mélodieuse) ainsi que du matériel de capture.

Les deux chasseurs étaient déjà dans le collimateur de la justice depuis plusieurs semaines. Le 22 octobre, les enquêteurs de l'Office français de la biodiversité (OFB) avaient constaté leurs pratiques de braconnage sur les collines de l'Estaque. Les chasseurs s'attaquaient notamment à des pinsons des arbres. Les deux mis en cause étaient porteurs de leur permis de chasser mais sans validation annuelle ni assurance.

Simon Azélie avec Louis Chahuneau