BFM Lyon
Lyon

"Une période critique": la SPA de Lyon confrontée à de nombreux abandons d'animaux cet été

Des lapins mais aussi des chats occupent les box de l'association, après avoir été abandonnés par des particuliers.

A la SPA de Lyon, on affiche en ce moment, complet. Confrontée à un nombre important d'abandons d'animaux lors de cette première partie de l'été, tous les box de l'association sont actuellement occupés. Des petits rongeurs et des lapins sont massivement arrivés à la SPA ces derniers jours. Certains ont été abandonnés, d'autres donnés par des laboratoires.

Des chats non identifiés

De nombreux chats sont également régulièrement abandonnés et hébergés dans les locaux du refuge. La plupart n'ayant pas été pucés, impossible pour les responsables de la SPA de retrouver leurs propriétaires.

"Le refuge est plein d'animaux qui appartiennent bien à quelqu'un parce que ce sont des animaux jolis, en bonne santé, bien traités à la base et personne ne vient les récupérer alors qu’un animal identifié, une heure après, si le propriétaire est joignable, on peut absolument rendre l'animal", rappelle Béatrice Tauvel, cheffe animalière à la SPA au micro de BFM Lyon.

Si le nombre de pensionnaires augmente, l'association de protection des animaux parvient malgré tout à en faire adopter une partie, à l'aide notamment de campagnes de sensibilisation.

Avec la guerre en Ukraine débutée en février dernier, plusieurs animaux orphelins ont également été récupérés par la SPA de Lyon au cours des dernières semaines. C'est le cas de cinq chiens du centre dont "Kharkiv" qui ont tous été proposés à l'adoption.

Un refuge à saturation

Mais depuis le début de la période estivale, le nombre d'animaux récupérés a encore augmenté fortement. Comme c'est souvent le cas l'été, le nombre d'abandons est en nette hausse, faisant peser une charge supplémentaire sur la SPA. Cet été encore, l'association enregistre des statistiques d'abandons records.

"C'est une période critique pour nous", reconnaît auprès de BFM Lyon Magalie Leblond, responsable de la communication à la SPA de Lyon. Le refuge est quand même assez vite à saturation, on en a beaucoup plus que de coutume (...) Cette saison, c’est surtout accentué par les départs en vacances. On a vraiment senti que les particuliers avaient un grand besoin d'évasion, de partir au plus vite en vacances, et l'animal dans ces cas là, malheureusement, devient un obstacle".

Magalie Leblond le rappelle pourtant, de nombreuses options existent pour les propriétaires afin de leur permettre de faire garder leur animal durant leurs congés. Ils ont également la possibilité de l'emmener sur leur lieu de vacances avec eux.

Dans toute la France, plus de 12.000 animaux ont été abandonnés depuis le début de l'été.

Marine Mulcey avec Gauthier Hartmann