BFM Lyon

Une ou deux doses de vaccin? Des tests sérologiques rapides expérimentés à Lyon pour le savoir

Des personnes attendent dans le Palais des sports de Lyon (France), transformé en centre de vaccination, le 29 mars 2021

Des personnes attendent dans le Palais des sports de Lyon (France), transformé en centre de vaccination, le 29 mars 2021 - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK © 2019 AFP

Le centre de vaccination installé au Palais des sports de Gerland, à Lyon, a reçu 10.000 tests sérologiques rapides. L'objectif est de pouvoir déterminer si le patient a déjà été contaminé au Covid-19. Et de n'injecter qu'une seule dose si nécessaire.

Le procédé pourrait à terme être généralisé pour chaque vaccination contre le Covid-19. Le centre de vaccination du Palais de sports de Gerland, à Lyon, expérimente à partir de ce lundi des tests sérologiques rapides en parallèle de l'injection des premières doses de vaccin.

L'objectif est de pouvoir déterminer si une personne a déjà été contaminée. Et si oui, de n'administrer qu'une dose de vaccin au lieu de deux, comme le préconise la Haute Autorité de santé pour les personnes ayant déjà été infectées par le Covid-19.

Décision du médecin

Pour mener cette expérimentation, le centre de vaccination a reçu 10.000 tests sérologiques. Ils seront destinés en priorité aux "personnes ayant déclaré un antécédent de Covid supérieur à deux mois, sans preuve de positivité" et vers les patients de moins de 30 ans, "le plus souvent asymptomatiques", précise un communiqué des Hospices civils de Lyon.

En conséquence, le parcours de vaccination a été légèrement modifié au Palais des sports. Les personnes concernées devront patienter 15 minutes pour connaître les résultats de leur test sérologique. Ce sera ensuite au médecin de décider si une ou deux doses sont nécessaires. S'il décide qu'une seule injection est suffisante, le patient pourra alors repartir avec son certificat de vaccination.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions