BFM Lyon

Tags antisémites sur ses affiches de campagne à Lyon: David Kimelfeld espère "des actes isolés"

Le candidat à la Métropole de Lyon a réagi avec "calme" à la découverte de ces tags et appelle à "oublier cet épisode" pour se concentrer sur la fin de la campagne.

Alors qu'elle entre dans sa dernière ligne droite, la campagne électorale lyonnaise a été entachée ce lundi par la découverte de tags antisémites sur des affiches de David Kimelfeld, candidat à la Métropole. Si cet événement a déclenché l'indignation, l'intéressé, lui, est resté pour le moins mesuré.

"J'ai eu une réaction assez calme, a assuré le candidat sans étiquette sur le plateau de BFM Lyon. Je crois qu'il faut rester posé par rapport à ça et penser que ce sont des actes isolés. En tout cas, c'est ce qu'on espère."

L'actuel président de la Métropole de Lyon, comme il a pu le dire sur les réseaux sociaux, "ne revendique pas (ses) origines. Seulement face aux antisémites", a-t-il souligné, reprenant une citation de l'historien et résistant lyonnais Marc Bloch.

David Kimelfeld a estimé nécessaire d'aller de l'avant "et d'oublier cet épisode assez rapidement" de manière à se concentrer sur la campagne. Il a toutefois tenu à souligner les messages de solidarité de ses adversaires politiques François-Noël Buffet (LR) et Bruno Bernard (EELV).

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions