BFM Lyon

Rhône: des vendanges trois semaines en avance, vers un cru exceptionnel

Dans les vignobles rhodaniens, les vendanges ont déjà débuté en raison du temps exceptionnel cette année.

Dans le Beaujolais, au nord de Lyon, les vendangeurs s'activent sous un soleil de plomb depuis plusieurs jours. Cette année, la récolte du raisin a démarré très tôt, trois semaines en avance sur le rythme habituel.

"On voit que le raisin est mûr par sa couleur. Il est sombre, il est noir, il est entièrement coloré", analyse, une grappe dans la main, Emmanuel Jambon, vigneron à Quincié-en-Beaujolais.

Mais derrière ces vendanges en avance se cache une des conséquences du réchauffement climatique. "Depuis plusieurs années, on s'aperçoit que le climat se réchauffe, on perd le climat tempéréré qu'on avait dans nos régions", constate Emmanuel Jambon. Cette année a ainsi été marquée par des températures exceptionnelles et le deuxième printemps le plus chaud depuis 100 ans.

Une promesse de qualité

Un peu plus au sud du département, au cœur du vignoble de Côte-Rotie, le constat est identique.

"C'est une belle nouvelle, la vigne est splendide, radieuse avec des grappes magnifiques", s'enthousiasme Michaël Gérin, président du syndicat des vins de Côte-Rôties.

Dans ces conditions, les vignerons espèrent tous sortir un vin d'exception cette année. "On va avoir des vendanges précoces mais qui seront d'une très grande qualité", promet Michaël Gerin.

Rendez-vous fin novembre

"Le jus est très doux, très bon (...) dans tous les cas, vendanges précoces, vendanges de qualité", complète Emmanuel Jambon, qui a déjà pu réaliser de premières dégustations après le premier cuvage, opération qui consiste à mettre le raisin récolté dans une cuve afin de le faire fermenter.

Il faudra toutefois attendre la fin du mois de novembre pour goûter la première cuvée de Beaujolais. Et savoir si cette année réserve un millésime exceptionnel.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions