BFM Lyon

La Métropole de Lyon lance un outil de mesure d'impacts pour les entreprises du territoire

La métropole de Lyon (illustration)

La métropole de Lyon (illustration) - JEFF PACHOUD / AFP

Cet outil de mesure d'impacts pour les entreprises est accessible sur une plateforme internet.

La Métropole de Lyon, dirigée par les Verts, a présenté mercredi un outil de mesure d'impacts permettant aux entreprises du territoire d'avancer sur les thèmes sociaux et environnementaux.

Cet outil gratuit pour les entreprises doit "permettre à ces dernières d'évaluer leurs impacts sociaux et environnementaux sur le territoire, identifier des axes d'amélioration et suivre leurs progrès dans le temps", détaille la Métropole dans un communiqué transmis à l'AFP.

Dans la transformation d'un modèle, "l'étape du diagnostic est cruciale : quels sont les impacts sociaux et environnementaux positifs à promouvoir et négatifs à réduire? Quels sont les origines de ces impacts et comment les faire évoluer?", expose Bruno Bernard, président EELV de la Métropole de Lyon et lui-même entrepreneur avant son élection en 2020.

Un outil accessible sur une plateforme internet

L'outil, voulu comme "intuitif", est accessible sur une plateforme internet sur laquelle les entreprises peuvent répondre à un questionnaire permettant d'évaluer quatre impacts et deux leviers: "inclusion et justice sociale", "soutenabilité économique", "viabilité environnementale", "santé et bien-être au travail", "gouvernance et coopérations", et "activité à impact positif".

À l'issue du questionnaire, l'entreprise obtient un score global sur 100, ainsi qu'un score pour chaque volet. Des axes d'amélioration et solutions sont ensuite recommandés en fonction des réponses aux questions.

La plateforme, qui permet un suivi des progrès dans le temps, a été développée avec l'entreprise lyonnaise Gen'éthic, spécialisée en diagnostics RSE, et avec la collaboration d'une vingtaine d'entreprises présentes sur le territoire telles que Boiron, Suez, Veolia, Orange, Keolis, ou EDF.

Cette première version de la plateforme, testée pendant un an, s'adapte à la taille des entreprises et à la nature de l'activité, mais des améliorations et des grilles sectorielles vont progressivement être intégrées, indique la Métropole.

S. B. avec AFP