BFM Lyon

Jeunes noyés en voiture dans la Saône: le procès s'ouvre ce mardi, sept ans après l'accident

Une nuit de juillet 2014, un véhicule bascule dans le fleuve dans le quartier de la Confluence, à Lyon. À son bord: six jeunes, alcoolisés et sous l'emprise de stupéfiants. Les trois survivants comparaissent pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger.

Sept ans après les faits, l'heure est à la justice. Trois jeunes hommes seront jugés ce mardi à Lyon. Tous sont impliqués dans l'accident de voiture qui a coûté la vie à trois de leurs amis, qui n'ont pu s'extraire du véhicule après sa chute dans la Saône. Le conducteur est jugé pour homicide involontaire, les deux autres pour non-assistance à personne en danger.

Nous sommes au cœur de l'été 2014, dans la nuit du 25 au 26 juillet. Ce groupe de six amis, originaires de la Loire et la Haute-Loire, se rend à Lyon pour faire la fête. Après la soirée, marquée par une consommation d'alcool et de stupéfiants, ils circulent dans le quartier de la Confluence sous une pluie battante. C'est alors que le conducteur, âgé de 17 ans, perd le contrôle de la Renault Clio et bascule dans le fleuve, derrière le centre commercial.

Les versions s'opposent

Trois d'entre eux meurent dans l'accident. Les trois autres parviennent à s'extirper de la voiture et prennent la fuite. Le véhicule, tombé à pic, sera repêché à six mètres de profondeur.

Le conducteur, principal accusé dans cette affaire, défend la thèse d'un accident, lié selon lui aux condition météorologiques et à la mauvaise visibilité qu'elles entraînaient. Âgé de 17 ans au moment des faits, il n'avait pas le permis de conduire.

Pour les avocats des familles des victimes, la réalité est tout autre. Le conducteur aurait volontairement donné un coup de volant pour faire peur à ses amis et aurait ainsi perdu le contrôle du véhicule. En dépit de ses 24 ans aujourd'hui, il sera jugé par le tribunal pour enfants de Lyon, compte tenu de son âge au moment de l'accident.

Mélanie Ferreira avec Florian Bouhot