BFM Lyon

Auvergne-Rhône-Alpes: la Région annonce un nouveau plan de soutien aux enseignes toujours fermées

Un restaurant fermé (photo d'illustration)

Un restaurant fermé (photo d'illustration) - THOMAS COEX / AFP

Laurent Wauquiez a annoncé ce mardi une série de mesures pour les secteurs qui n'ont pas encore été autorisés par le gouvernement à reprendre leur activité.

Pour Laurent Wauquiez, ce n'est pas seulement "le secteur qui a été le plus touché". C'est aussi celui qui a été "le plus sacrifié dans toute cette crise". Hôtels, restaurants, hôtels-restaurants, bars, discothèques, loisirs indoor, salles de sport, événementiel... ces enseignes aux portes toujours closes malgré l'allégement du confinement bénéficieront de nouvelles aides de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé son président Laurent Wauquiez ce mardi à l'occasion d'une conférence de presse, pour un montant total de 50 millions d'euros.

Ce plan repose sur quatre niveaux. Le premier consiste en un prêt à taux zéro "porté jusqu'à 30.000 euros", "avec un différé de remboursement de deux ans". Il est en ce sens "très différent de celui qui est proposé par le gouvernement", selon Laurent Wauquiez. La région annonce se porter caution pour ce prêt.

Les trois autres niveaux prennent la forme d'aides directes. La région propose une prise en charge jusqu'à 25% des investissements réalisés depuis le 1er janvier. Il pourra s'agir d'investissements réalisés cet année pour l'achat d'un véhicule, de travaux etc.

"Je préfère mettre de l'argent"

Le troisième niveau d'aide concerne les enseignes qui ont procédé à des investissements pour développer la vente à emporter. "On accompagne à hauteur de 5000 euros", a indiqué le président de la région.

Enfin, le dernier volet porte sur les investissements dans le domaine du digital. Les professionnels dont les enseignes sont toujours fermées "ont la possibilité d'avoir 1500 euros d'aides pour tout ce qu'ils ont développé pour assurer la promotion de leur commerce dans cette période sur internet".

"Je préfère mettre de l'argent pour les aider à passer le cap plutôt qu'ils se retrouvent tous au chômage en ayant tout perdu", a fait valoir Laurent Wauquiez.

Le président de la région a notamment fait référence aux restaurateurs, aux commerçants ou encore aux indépendants à l'origine des manifestations organisées à Lyon depuis plusieurs semaines, précisant que toutes ces aides étaient cumulables.

"Des gens qui ne manifestent jamais" d'habitude, selon Laurent Wauquiez, qui "perdent parfois le fruit d'une vie de travail" et qui ont "le sentiment de ne pas avoir été entendus".

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions