BFM Grand Littoral

Tous les bals du carnaval de Dunkerque annulés pour l'édition 2021

Le carnaval de Dunkerque, en 2017

Le carnaval de Dunkerque, en 2017 - PHILIPPE HUGUEN / AFP

En raison du contexte sanitaire, les associations de l'ABCD ont pris la décision de ne pas organiser de bal au Kursaal de Dunkerque, pour l'édition 2021 du carnaval.

La saison carnavaleresque sera bien triste à Dunkerque. Après l'annulation par la mairie des célébrations dont elle a la charge, à savoir les bandes, les rigodons et le lâcher de harengs, les associations de l'ABCD annoncent ce mercredi qu'aucun de leurs bals n'aura lieu, rapporte Nord Littoral.

"Les présidents des associations membres de l’ABCD ont décidé, à contrecœur, d’annuler l'organisation des bals de carnaval prévus en 2021 au Kursaal de Dunkerque", écrivent-ils dans un communiqué.

Une décision "difficile", motivée par le situation sanitaire et "l'incertitude concernant la circulation du Covid-19 dans les mois à venir", ajoute l'ABCD.

Pas de festivités cette année

Une officialisation attendue, qui va dans le sens de la mairie de Dunkerque. Au regard du contexte sanitaire, la Ville avait appelé les associations à ne pas organiser leurs traditionnels bals au Kursaal. Déjà en début de semaine, l'association des Quat'z'arts avait annoncé l'annulation du bal du Chat Noir.

Aucune célébration particulière n'est pour l'instant prévue pour remplacer ces soirées. Rendez-vous donc en 2022 pour fêter le carnaval au bal des Gigolos-Gigolettes, au bal de la Rose ou encore au bal du Chat Noir.

Ces annulations devraient avoir un impact économique négatif conséquent sur les associations organisatrices, pour qui ces bals représentent une rentrée d'argent importante tous les ans. Le commerce local, qui bénéficie en temps normal de l'afflux de visiteurs à Dunkerque pour le carnaval, devrait lui aussi pâtir de l'absence des bals en 2021.

"L'ABCD et ses associations membres partagent la déception des masquelours privés d'un tiens-bon-d'ssus, soutiennent leurs prestataires et partenaires qui seront éprouvés par cette décision", souligne l'association qui espère retrouver tous les carnavaleux "le plus vite possible".
Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions